« La patience dans le Coran” de cheikh al Qaradawi

Publié le 28 Avr, 2020

Article rédigé par Sophie Rabahi

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

La patience dans le Coran est un ouvrage qui aborde un thème essentiel dans la vie de tout être humain: la patience. L’auteur traite ce sujet de manière spirituelle à travers le Coran. Cinq parties principales composent cet ouvrage que nous allons voir succinctement au cours de cet article. Ce livre est indispensable car nous avons besoin d’approfondir davantage cette notion de patience que nous devons acquérir. C’est une obligation pour tout musulman d’être patient. Cheykh al Qaradawi dans cet ouvrage nous présente tous les éléments pour l’acquérir. Cela devient d’autant plus concret pour nous lorsqu’il nous parle de cette patience en l’illustrant par les histoires des Prophètes (aws).

 

 

La patience: une nécessité dans notre vie

 

 

La patience est une notion tellement importante qu’elle est citée 70 fois dans le Coran. C’est une des caractéristiques propre à l’être humain. Comme le dit l’imam al Ghazzali:  « la patience est un attribut de l’Homme et ne peut se concevoir ni chez les animaux ni chez les anges; les animaux pour leurs insuffisances et les anges pour leur perfection. » Elle est nécessaire tant sur le plan de la moralité que de la religion, elle est indispensable dans ce bas monde et pour préparer son Au-delà.

La patience est d’autant plus essentielle pour les croyants car ils font face aux épreuves qui les éduquent, les renforcent et purifient leur cœur. Le Prophète (saws) dit « nul malheur, nulle difficulté, nulle tristesse, nulle blessure, ne peut atteindre le musulman, même s’il s’agit d’une épine qui le pique, sans que Dieu ne lui pardonne en échange de l’un de ses péchés.» (al Boukhari).

Les savants sont unanimes sur le fait que la patience est une obligation en Islam. Allah (swt) dit : « cherchez du secours dans la patience et la prière » (Sourate 2 Verset 153). Cette patience, selon l’imam al Ghazzali, a plusieurs degrés : obligation, interdiction, surérogatoire, réprobation selon la nature de la prescription.

 

Les différentes formes de patience dans le Coran

 

Toutefois, il existe plusieurs types de patience dans le Coran. Nous avons la patience vis-à-vis des épreuves de ce bas monde qui touche tous les êtres humains. Il y a la patience face aux passions: ne pas se laisser tenter par les plaisirs de ce bas monde. Dieu (swt) dit: « vos biens et vos enfants sont une tentation. » Sourate 64 Verset 15

Puis la patience face aux bienfaits qu’Allah (swt) nous donne dans cette vie d’ici bas. « la récompense de Dieu est préférable pour celui qui croit et fait le bien et seuls les patients peuvent y prétendre. » Sourate 28 Verset 80                  Ensuite, la patience face à l’abstinence, face à la maîtrise de soi. Mais également la patience dans le fait de persévérer dans l’obéissance à Dieu et de pratiquer les actes d’adoration.

Enfin, la patience face aux réactions de ceux qui ne croient pas, face aux ennemis. Et la patience dans les rapports sociaux, face aux différends que l’individu rencontre avec autrui. Chaque être humain est doté de qualités et de défauts dont nous devons apprendre à patienter face à eux.

 

La patience: une noble vertu du croyant

 

Dans la religion la patience à un rang élevé, c’est l’une des plus nobles vertus que possède le croyant. C’est un des éléments essentiels de la foi. Elle est la clé permettant l’accès au bonheur dans cette vie et dans l’au-delà. Dans le Coran, il existe un lien entre la patience et la spiritualité. La patience est annexée à de nombreuses notions telles que la certitude, la gratitude, la confiance, la prière, etc. qui font référence au domaine spirituel.

Les patients ont dans le Coran un degré supérieur au reste des croyants. Comme dans la sourate 3 versets 15 à 17 où Allah (swt) parle des qualités des pieux. Il met la patience en première position des qualités situé juste après la foi. Ensuite, l’auteur cite les différents avantages qui émanent de la patience dans ce bas monde et dans l’au-delà. Tel que l’amour que Dieu leur porte.

 

Les différents type de patience à travers les Prophètes (aws)

 

Cheykh al Qaradawi nous expose également à travers les récits des Prophètes (aws) les différentes sortes de patience afin que cela soit plus concret à nos yeux. Il a prit l’exemple du Prophète Ayoub (aws) qui a patienté face à la maladie, à la perte de ses enfants, etc. Le prophète Ya’qub (aws) qui patienta face à la perte de son enfant Youssouf (aws).

La patience face aux tentations de ce bas monde à travers l’histoire de Youssouf (aws) qui fut confronté à de multiples épreuves. La patience du prophète Isma’il (aws) lors du commandement divin disant que son père Ibrahim (aws) devait l’égorger. Il a patienté et accepté cette décision avec sagesse.

 

Les éléments qui renforcent la patience

 

Enfin l’auteur nous donne les éléments permettant de renforcer la patience. Tout d’abord il faut connaître le but de la création de l’homme, comme dit Dieu dans le Coran « Nous avons en vérité créé l’homme pour qu’il endure ! » Sourate 90 Verset 4

Ensuite se connaître soi même : tout être humain est une création d’Allah (swt) qui Lui appartient. Avoir conscience que tout ce que l’Homme possède provient de Dieu (swt). Être certain que notre Créateur (swt) nous aide, nous épaule, que la difficulté et suivie de la facilité. Espérer en Dieu (swt) et Lui faire confiance.

Avoir en tête que la patience a une valeur inestimable puisqu’Allah (swt) seul connaît exactement sa récompense. Avoir à l’esprit que tout est écrit. Tout ce qui se passe est la volonté de Dieu et l’être humain ne peut échapper à Sa volonté. Il faut patienter face à ce qui arrive dans la vie car c’est entre les mains d’Allah. On ne peut rien faire mise à part patienter.

 

Cet ouvrage nous montre l’importance de la patience. C’est un guide qui nous donne les clés nous permettant son acquisition. Il est écrit avec simplicité et souligne des points très importants de la patience. Ce livre doit nous accompagner tout au long de notre vie afin de développer en nous cette patience et surtout de la garder au fil du temps.

 

Présentation générale de l’ouvrage « la patience dans le Coran »

 

Ce livre est écrit en gros caractère avec des phrases simples. Le contenu est très enrichissant et les notions sont très pertinentes. Il fait 200 pages mais il se lit très facilement car l’auteur nous accroche dès le départ. Cet ouvrage vise un large public souhaitant méditer, se rapprocher d’Allah (swt), améliorer son comportement. Sheykh al Qaradawi nous donne les clés concernant la manière d’acquérir la patience ainsi que des pistes nous permettant de la renforcer.

La lecture de ce livre ne demande pas de prérequis nécessaire pour sa compréhension. L’auteur illustre ses propos à travers des versets, des hadiths et des citations de poète ou de savants. Vous trouverez ce livre aux éditions Tawhid à un prix très abordable: 12 euros.

 

Présentation de l’auteur

 

Ce livre a été écrit par sheykh Youssouf al Qaradawi, érudit savant né le 9 septembre 1926 en Egypte dans un village appelé Saft Tourab. Orphelin, il a vécu chez son oncle paternel Ahmed dans une famille pieuse et modeste. Il apprit le Coran à l’âge de 5 ans et le mémorisa entièrement avant d’atteindre ses dix ans. Dans son village il était surnommé Cheykh Youssouf et il fut demandé pour présider la prière. Il poursuivit ses études à Tanta puis à l’université islamique d’al Azhar où il fut diplômé en 1952.

Il entra ensuite à l’université de langue arabe. En 1958 il intégra l’institut des recherches et des études arabes où il valida son diplôme en langue et littérature. Puis il s’orienta vers les sciences du Coran et du Hadith à l’université d’al Azhar où il obtint un master en 1960. En 1973 il eut son doctorat en sciences du hadith dont le sujet était « la zakat et son impact sur la résolution des problèmes sociaux ». Cheykh al Qaradawi devint par la suite président du conseil européen de la Fatwa et de la Recherche. Il a écrit plus de 120 livres. (1)

 

Références

(1 ) Al Qaradawi, Yusuf, La notion de la patience dans le Coran, édition Tawhid, 2011, U.E, 3ème édition
(2) Moncef Zenati, article « cheykh al Qaradawi en quelques lignes« , 26 mars 2012, site havre de savoir

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Dans la même catégorie :

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Restons en contact !

Les dernières publications

poème la croyance en Allah (swt)

poème la croyance en Allah (swt)

  Lorsqu’on prononce la shahada Cela signifie qu’on croit en Allah (swt). Il (swt) nous a créés dans le but de L’adorer Et surtout de ne rien Lui associer. Mais nous ne pouvons pas adorer, aimer notre Créateur Sans Le connaître à travers Ses Noms et Ses Attributs...

A la rencontre de Mohammed (saws)

A la rencontre de Mohammed (saws)

"A la rencontre de Mohammed", un livre que je vous recommande. Il est facile à lire, simple à comprendre, autant pour les jeunes que les adultes.    L’auteur, Omar Sulaiman, évoque la vie du Prophète (saws) sous un angle particulier, très intéressant. Il a évoqué...

al Hassan al Basri : un homme qui mettait en pratique

al Hassan al Basri : un homme qui mettait en pratique

Al Hassan al Basri fait partie des tabi'ines. Mais qui est-il ? Qu'a t-il de particulier qui le distingue d'autres tabi'ines ? Comment a-t-il été utile à la communauté ?    Ses origines   Al Hassan al Basri est né à Médine en l’an 28 de l’hégire pour...