Le mariage en Islam : conditions, droits et devoirs

Publié le 19 Sep, 2020

Article rédigé par Sophie Rabahi

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

Le mariage en Islam est un élément obligatoire pour pouvoir fonder une famille. Mais qu’est ce que le mariage ? Quels sont ses objectifs ? Quelles sont ses conditions en Islam ? Quels droits et devoirs possèdent la femme ?

 

Définition du mariage en Islam

 

Allah (swt) dit “parmi Ses signes est qu’il vous a créé à partir de vous mêmes des épouses afin que vous trouviez auprès d’elles le calme et le gîte et qu’Il a établi entre vous des liens de tendresse et de miséricorde. Il y a en cela des signes certains pour des gens qui méditent.” Sourate 30 Verset 21 (1)

Le mariage c’est l’union entre un homme et une femme. (2) Il se base sur le fait que l’homme et la femme sont complémentaires. Car c’est un lien spirituel qui les unit.(3)

 

Les objectifs du mariage en Islam

 

Le mariage apporte un apaisement

 

Allah (swt) a créé Hawwa (Eve) afin qu’elle tienne compagnie à Adam (aws), qu’elle lui apporte de l’apaisement. (4) Elle a été créée dans le but d’être la partenaire de l’homme dans sa vie. Sa création s’est faite à partir d’Adam (aws) lui-même pour établir un lien profond, solide et harmonieux entre eux. (5)

Dieu (swt) a donné à l’homme une épouse dans le but qu’elle lui apporte la sérénité et la paix. Donc leur mariage doit être fondé sur l’affection et la tendresse réciproques, dans le respect mutuel. Allah (swt) les a créé afin qu’ils vivent ensemble en bonne harmonie ayant chacun un rôle précis dans la famille. (6) La femme doit être un soutien pour son mari, elle l’épaule dans les épreuves de la vie. (7)

 

Le mariage permet un équilibre dans la vie

 

Allah (swt) a assigné à l’homme et à la femme des caractéristiques spécifiques à chacun. La femme dans sa constitution et sa création même, possède des caractéristiques physiques et psychiques qui n’appartiennent qu’à elle. Celles-ci lui confèrent donc un statut particulier dans la société et lui assigne un mode de vie propre. Ceci puise sa source dans sa féminité, son caractère maternel, sa faiblesse et sa légèreté. De même que l’homme a ses propres caractéristiques. Et aucune des deux parties n’a à envier les particularités de l’autre partie. (8) Car dans le couple cette complémentarité est essentielle afin de vivre en harmonie et de trouver un équilibre.

L’Islam valorise la femme musulmane. Ce qu’un homme peut avoir de plus précieux, de plus riche après la foi et la piété c’est une épouse vertueuse. Car elle est une source de bonheur.

D’après Ibn ‘Abbas (ra), le Prophète (saws) a dit à Omar “veux tu que je te dis quel est le meilleur trésor qu’un homme puisse posséder? L’épouse vertueuse qui lui plaît quand il la regarde, lui obéit quand il lui donne un ordre et le préserve quand il s’absente.” (rapporté par Abou Dawoud, al Hakim). (9)

 

Le mariage assure la protection de la famille

 

Le mariage a des objectifs bien précis tels qu’assurer la pérennité de la famille, garantir la continuité de la race humaine, préserver les bonnes mœurs. De ce fait, le mariage doit être envisagé comme un engagement définitif et non comme un acte sur lequel on peut revenir sans conséquence. Car le divorce n’est pas interdit par l’Islam mais il reste la chose licite la plus détestée par Dieu (swt). (10)

 

Le mariage permet de construire une famille

 

La famille a un rôle essentiel au sein de la société car elle est basée sur des aspects moraux et affectifs. Mais en Islam le seul moyen de construire une famille c’est le mariage. Et la femme tient un rôle essentiel dans le fonctionnement de la famille. (11)

L’Islam donne une grande importance au mariage car il permet de préserver l’intégrité et l’honneur de la femme qui tout comme l’homme possède des droits et devoirs. (12)

 

Les conditions du mariage en Islam

 

Le choix de l’épouse/époux

 

D’après Abou Hureyra (ra), le Prophète (saws) a dit “on épouse une femme pour l’une des quatre qualités suivantes: richesse, noblesse, beauté, piété. Choisis celle qui est pieuse. périsse ta fortune si tu n’agies pas ainsi !” (rapporté par al Boukhari et Mouslim)

L’homme peut prendre une épouse d’une religion différente que l’Islam mais elle ne doit pas être incroyante. Par contre, une femme ne peut pas avoir un mari qui ne soit pas musulman. Car l’homme tient le rôle de chef de famille. Par conséquent les enfants grandiront dans la religion de leur père et non de leur mère.

Mais il y a des femmes interdites en mariage qui sont citées dans la Sourate 4 Versets 22-24. Ce sont les mères, les filles, les sœurs, les tantes paternelles et maternelles, les filles de vos frères et sœurs, les nourrices qui ont allaitées, les sœurs de lait, la mère des épouses, les belles filles, les femmes de vos fils, les deux sœurs ensemble. (13)

 

Le contrat de mariage

 

Le consentement de la future épouse et le contrat de mariage qui se fait devant des témoins. Il y est inscrit les conditions des deux époux. Par exemple, la femme peut écrire qu’elle souhaite continuer ses études; travailler; qu’elle ne veut pas de co-épouse, qu’elle puisse aller à la mosquée, etc. (14)

 

La dot

 

C’est une obligation et elle doit être versée à la future épouse et non au tuteur. Personne n’a le droit de dépenser la dot de l’épouse. Car la dot lui appartient et elle en fait ce qu’elle veut. Elle la dépense comme elle le souhaite.

Mais il faut que le mari donne une dot décente, qui ne soit pas disproportionnée avec ses moyens. (15) Allah (swt) dit “remettez aux femmes leurs dots loyalement et de bon cœur. Si toutefois elles vous en cèdent gentiment une partie de leur propre gré, mangez le en toute sérénité et grand bien vous fasse.” Sourate 4 Verset 4 (16)

Le mariage civil se fait obligatoirement avant le mariage religieux car c’est une protection pour la femme. Cela permet d’éviter les abandons, que la femme se retrouve enceinte et que l’homme ne reconnaisse pas l’enfant, etc.

 

Droits et devoirs de l’épouse

 

Les droits de l’épouse

 

En Islam, la femme a des droits afin qu’elle soit protégée. Il y a tout d’abord le fait que le mari soit musulman afin que la femme ne perde pas sa religion. Ensuite le mari doit obligatoirement lui octroyé une dot. (17)

Il doit subvenir à ses besoins: cela comprend l’alimentation, les vêtements, l’habitation, les soins de santé. Le mari doit également  avoir un comportement correct envers sa femme. Il doit prendre soin d’elle, ne pas la maltraiter. Allah (swt) dit “comportez vous convenablement envers elle.” Sourate 4 Verset 19 (18) La femme a le droit de s’instruire et le mari ne doit pas l’a privé de cela. (19)

 

Les devoirs de l’épouse

 

La femme doit obéir à son mari tant que cela reste dans l’obéissance à Dieu (swt). Mais elle doit aussi protéger l’honneur et la dignité de son conjoint. (20) Elle doit s’occuper de l’éducation de ses enfants. C’est pour cela d’ailleurs qu’Allah (swt) ne lui a pas donné la charge de subvenir aux besoins de la famille. Car la femme a un rôle primordiale dans l’équilibre de la famille. (21)

L’épouse doit respecter son mari, être affectueuse envers lui, faire des concessions. (22) C’est elle qui gère la maison: le budget, les dépenses, l’organisation et le fonctionnement de son foyer. (23)

Lorsqu’il y a des désaccords entre époux, il faut rester dans le respect de l’autre, éviter de se blesser et surtout ne pas étaler ses problèmes devant les enfants. (24)

 

Le sujet du mariage est vaste il y sera développé davantage dans d’autres articles très prochainement inchAllah. Il y ait synthétisé ici l’essentiel afin d’avoir une idée globale du sujet. Beaucoup de nos jours prennent le mariage à la légère alors que c’est un engagement lourd devant Dieu. Chaque membre de la famille a des droits et des devoirs l’un envers l’autre. Et cela ne concerne pas que l’époux ou l’épouse mais également les enfants. Les parents ont des devoirs envers leurs enfants. 

 

Références
1) Mahri, Abderrazak, La femme dans le Coran, édition Maison d’Ennour, Paris, France, 2003, 1ère édition, page 41
2) Akif, Mahmud, La femme dans les grandes civilisations et perspectives musulmanes, traduction M.C Belamine, éditions Essalam, Paris, France, 2006, 1ère édition, page 98
3) Ibid, pages 101-103
4) Aicha Stacey, article « l’Histoire d’Adam : la création d’Eve et le rôle joué par Satan (partie 2) », site the religion of Islam, 1 juin 2009
5) Abdu-Razaq ibn Abdul-Mouhsin al Badr , article “l’Islam et la dignité de la femme
6) Dif, Malika, être musulmane aujourd’hui, édition Tawhid, U.E, 2006, 3ème édition, page 63
7) Akif, Mahmud, La femme dans les grandes civilisations et perspectives musulmanes, traduction M.C Belamine, éditions Essalam, Paris, France, 2006, 1ère édition, page 103
8) Abdu-Razaq ibn Abdul-Mouhsin al Badr , article “l’Islam et la dignité de la femme
9) al Qaradawi, Youssouf, La place de la femme en Islam, éditions Arrissala, traduit par Claude Dabbak, Paris, France, 2002, 1ère édition, page 100
10) Dif, Malika, être musulmane aujourd’hui, édition Tawhid, U.E, 2006, 3ème édition, pages 61-62
11) Akif, Mahmud, La femme dans les grandes civilisations et perspectives musulmanes, traduction M.C Belamine, éditions Essalam, Paris, France, 2006, 1ère édition, page 97
12) Ibid, page 100
13) Dif, Malika, être musulmane aujourd’hui, édition Tawhid, U.E, 2006, 3ème édition, pages 67-68
14) Ibid, pages 78-79
15) Ibid, page 81
16) Mahri, Abderrazak, La femme dans le Coran, édition Maison d’Ennour, Paris, France, 2003, 1ère édition, page 36
17) al Qaradawi, Youssouf, La place de la femme en Islam, éditions Arrissala, traduit par Claude Dabbak, Paris, France, 2002, 1ère édition, pages 102-103
18) Ibid, page 104
19) Akif, Mahmud, La femme dans les grandes civilisations et perspectives musulmanes, traduction M.C Belamine, éditions Essalam, Paris, France, 2006, 1ère édition, page 110
20) al Qaradawi, Youssouf, La place de la femme en Islam, éditions Arrissala, traduit par Claude Dabbak, Paris, France, 2002, 1ère édition, page 106
21) Akif, Mahmud, La femme dans les grandes civilisations et perspectives musulmanes, traduction M.C Belamine, éditions Essalam, Paris, France, 2006, 1ère édition, page 112
22) Ibid, page 117
23) Dif, Malika, être musulmane aujourd’hui, édition Tawhid, U.E, 2006, 3ème édition, page 90
24) Ibid, page 91

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Dans la même catégorie :

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Restons en contact !

Les dernières publications

poème la croyance en Allah (swt)

poème la croyance en Allah (swt)

  Lorsqu’on prononce la shahada Cela signifie qu’on croit en Allah (swt). Il (swt) nous a créés dans le but de L’adorer Et surtout de ne rien Lui associer. Mais nous ne pouvons pas adorer, aimer notre Créateur Sans Le connaître à travers Ses Noms et Ses Attributs...

A la rencontre de Mohammed (saws)

A la rencontre de Mohammed (saws)

"A la rencontre de Mohammed", un livre que je vous recommande. Il est facile à lire, simple à comprendre, autant pour les jeunes que les adultes.    L’auteur, Omar Sulaiman, évoque la vie du Prophète (saws) sous un angle particulier, très intéressant. Il a évoqué...

al Hassan al Basri : un homme qui mettait en pratique

al Hassan al Basri : un homme qui mettait en pratique

Al Hassan al Basri fait partie des tabi'ines. Mais qui est-il ? Qu'a t-il de particulier qui le distingue d'autres tabi'ines ? Comment a-t-il été utile à la communauté ?    Ses origines   Al Hassan al Basri est né à Médine en l’an 28 de l’hégire pour...