Histoire du lépreux, du chauve et de l’aveugle

Publié le 19 Juin, 2021

Article rédigé par Sophie Rabahi

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

Il y avait trois hommes parmi les fils d’Israël: un lépreux, un chauve et un aveugle. Allah (swt) décida de les mettre à l’épreuve en leur envoyant un ange.

 

Le lépreux

 

Il se présenta d’abord au lépreux et lui demanda « que désires tu le plus ?« . L’homme répondit « avoir un beau teint et une belle peau car je dégoûte les gens. » L’ange le toucha et sa maladie disparut. Il avait à présent un beau teint et une belle peau. L’ange le questionna: « quel bien désires tu le plus ? » Il répondit «  les chameaux« . Il reçut alors une chamelle enceinte. L’ange invoqua « puisse t-elle être bénie pour toi. »

 

Le chauve

 

L’ange se rendit ensuite auprès de l’homme chauve et lui demanda: « que désires tu le plus ? » L’homme répondit « une belle chevelure et être guéri de cette maladie car je repousse les gens. » L’ange le toucha et sa maladie disparut. Le voilà qui avait de beaux cheveux. L’ange lui demanda « quel bien désires tu le plus ? » Il répondit « les vaches« . Alors, l’ange lui donne une vache enceinte et invoqua « puisse t-elle être bénie pour toi. »

 

L’aveugle

 

Enfin, l’ange se rendit auprès de l’aveugle et le questionna « qu’aimerais-tu le plus ? » Il répondit « la vue, pour que je puisse voir les gens. » L’ange le toucha et Allah (swt) lui rendit la vue. L’ange demanda « quel bien désires tu le plus?« . Il répondit « les moutons ». Alors l’ange lui donna une brebis enceinte.

Les animaux de chacun d’entre eux se reproduisirent. Si bien que le premier homme eut une vallée pleine de chameaux. Le second une vallée pleine de vaches. Et le troisième une vallée pleine de moutons.

 

L’ingratitude du lépreux

 

Plus tard, l’ange revint chez le lépreux sous l’apparence d’un homme et lui dit « je suis un pauvre homme et j’ai perdu mon argent pour mon voyage. Aujourd’hui, je ne puis trouver ce dont j’ai besoin pour continuer mon chemin qu’auprès d’Allah, puis de toi. Je te demande au Nom de Celui qui t’a donné un beau teint, une belle peau et des richesses de me donner un chameau sur lequel je pourrai poursuivre mon voyage. » Mais le lépreux répondit « j’ai de nombreuses responsabilités. Je dois subvenir aux besoins d’une grande famille. »

L’ange dit « j’ai l’impression de te connaître. N’étais tu pas un lépreux que les gens trouvaient repoussant, un homme pauvre qu’Allah a enrichi ? » Il répondit » j’ai hérité tout cela de mes ancêtres. » L’ange invoqua « si tu mens qu’Allah (swt) te rende à ta situation initiale. »

 

L’ingratitude du chauve

 

L’ange se rendit auprès du chauve sous l’apparence d’un homme et lui tint les mêmes propos qu’au lépreux. Le chauve répondit de la même manière que le premier. L’ange invoqua  » si tu mens, qu’Allah (swt) te rende à ta situation initiale. »

 

La reconnaissance de l’aveugle

 

Enfin il se rendit auprès de l’aveugle sous l’apparence d’un homme et lui dit « je suis un pauvre homme à court de moyens dans mon voyage. Aujourd’hui je n’ai d’autres moyens d’atteindre ma destination qu’à travers Allah et à travers toi. Je te demande au Nom de Celui qui t’a rendu la vue de me donner un mouton afin que je puisse poursuivre mon voyage. » L’homme répondit « en effet j’était aveugle et Allah (swt) m’a rendu la vue. J’étais pauvre et Allah (swt) m’a rendu riche. Prends ce que tu veux car par Allah  je ne te priverai de rien que tu prendras au Nom d’Allah. » L’ange répondit « garde tes biens ! ce n’était qu’un test. Certes Allah est Satisfait de toi et en colère contre tes deux compagnons. » (Rapporté par al Boukhari et Mouslim)

 

Enseignements

 

Allah (swt) met à l’épreuve Ses serviteurs par  la maladie ou la pauvreté. Mais beaucoup d’entre eux soupirent lorsqu’ils retrouvent la santé ou la richesse. Ils oublient l’épreuve qu’ils ont eu et ne remercient pas Allah (swt) de les avoir sortis de leurs épreuves. Ils ne sont pas reconnaissants envers leur Créateur des bienfaits dont Il les a comblé. Mais certains Le remercie et quand ils voient une personne traversant la même épreuve qu’eux, ils leur tendent la main pour les aider.

Ce hadith nous montre deux catégories de personnes: les ingrats et les reconnaissants. C’est pour cela qu’Allah (swt) donne des épreuves à Ses serviteurs, afin de tester leur sincérité, de distinguer le reconnaissant de l’ingrat. Cela montre également que l’abondance de richesse n’est pas forcément une preuve d’amour de la part d’Allah (swt).

 

Le musulman doit toujours être reconnaissant pour tous les bienfaits qu’Allah (swt) lui donne. C’est Allah (swt) qui donne et qui reprend quand Il veut et à qui Il souhaite. Mais dans toutes les situations nous devons Le remercier  et être reconnaissant pour ce qu’Il nous octroie. 

 

Références
El Achqar, Soulayman Abdullah, l’authentique des récits prophétiques, traduit par Abou Ishaq, U.E, 2001, 1ère édition, pages 470-481

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Dans la même catégorie :

Les recommandations de Luqman à son fils

Les recommandations de Luqman à son fils

Dans la sourate Luqman, Allah (swt) nous rapporte les recommandations de Luqman à son fils. Quelles sont-elles ? Quels enseignements en tirer ?   L’importance du Tawhid : Unicité d’Allah (swt)   Sourate 31 Versets 13 “ Luqman exhorta un jour son fils, en lui...

L’amour de son frère pour Allah

L’amour de son frère pour Allah

Publié le 7 octobre 2021   Abou Hurayra (ra) rapporte que le Prophète (saws) a dit "un homme est allé visiter son frère dans une autre cité. Allah lui a posté un ange sur son chemin. Quand il est arrivé jusqu'à lui, il a dit "où te diriges tu ?". L'homme lui dit...

L’importance d’adresser le salam

L’importance d’adresser le salam

Adresser le salam est devenu banal pour la plupart d'entre nous au point de ne l'adresser qu'aux personnes que nous connaissons. Mais en quoi est-il si important ?   Le Prophète (saws) a dit “vous n’entrerez au Paradis que lorsque vous croirez, mais vous ne...

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Restons en contact !

Les dernières publications

poème la croyance en Allah (swt)

poème la croyance en Allah (swt)

  Lorsqu’on prononce la shahada Cela signifie qu’on croit en Allah (swt). Il (swt) nous a créés dans le but de L’adorer Et surtout de ne rien Lui associer. Mais nous ne pouvons pas adorer, aimer notre Créateur Sans Le connaître à travers Ses Noms et Ses Attributs...

A la rencontre de Mohammed (saws)

A la rencontre de Mohammed (saws)

"A la rencontre de Mohammed", un livre que je vous recommande. Il est facile à lire, simple à comprendre, autant pour les jeunes que les adultes.    L’auteur, Omar Sulaiman, évoque la vie du Prophète (saws) sous un angle particulier, très intéressant. Il a évoqué...

al Hassan al Basri : un homme qui mettait en pratique

al Hassan al Basri : un homme qui mettait en pratique

Al Hassan al Basri fait partie des tabi'ines. Mais qui est-il ? Qu'a t-il de particulier qui le distingue d'autres tabi'ines ? Comment a-t-il été utile à la communauté ?    Ses origines   Al Hassan al Basri est né à Médine en l’an 28 de l’hégire pour...