Nusayba bint Ka’b : femme engagée

Publié le 10 Oct, 2020

Article rédigé par Sophie Rabahi

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

Nasiba ou Nusayba bint Ka’b ibn ‘Amr ibn ‘Awf al Ansariyya (ra), surnommé oum ‘oumara. Elle fait partie des compagnons femmes du Prophète (saws). Mais qui est-elle ? Comment a-t-elle été active au sein de la communauté musulmane ? Quels sacrifices a-t-elle fait pour Allah (swt) ?

 

La famille de Nusayba bint Ka’b (ra)

 

Nusayba (ra) était issu de la tribu des Khazraj. Elle se convertit quand Mous’ab ibn Oumayr (ra) commença à appeler les gens à l’Islam. Elle sacrifiait son temps et son énergie pour défendre l’Islam et à l’enseigner. Elle  était très pieuse et dévouée à Allah (swt). Elle avait deux fils: Abdallah et Habib. (1)

 

Une femme engagée au sein de la communauté

 

Lors du serment d’allégeance (al ‘Aqaba)

 

Douze Médinois sont allés rencontrer le Prophète (saws) à la Mecque lors du pèlerinage pour confirmer leur engagement à l’Islam.

D’après Ubada ibn As-Samir “nous nous sommes engagés lors du premier serment d’Al ‘Aqaba à ne pas donner d’associé à Dieu, voler, forniquer, tuer nos enfants, mentir, désobéir au Prophète (saws). Puis, le Prophète (saws) dit “si vous tenez parole vous avez le Paradis, si vous commettez quelque infraction à cela et que vous êtes punis en conséquence ici bas, ce sera votre expiation; si vous le dissimulez jusqu’au Jour de la Rétribution, Dieu s’en chargera. Il vous punira s’il veut ou vous pardonnera.” (rapporté par al Boukhari et Mouslim)  (2)

Mohammed ibn Ishaq a dit “deux femmes ont assisté au serment d’al Aqaba. L’une d’elles était Nasiba bint Ka’b ». (3)

 

Au serment d’al Hudeybiya

 

Au mois de Dhul al Qi’da en l’an 6 de l’Hégire, le Prophète (saws) partit avec 1400 musulmans à la Mecque pour effectuer al ‘omra. Mais lorsqu’ils arrivèrent à ‘Usfan ils apprirent que les qurayshites avaient préparé une armée ayant comme chef Khalid ibn al Walid afin de ne pas les laisser entrer.

Alors, le Prophète (saws) décida d’emprunter un autre chemin pour s’y rendre. Un homme de la tribu Aslam les guida et arrivèrent à al Hudaybiya, en bas de la Mecque. (3) Mais soudain la chamelle du Prophète (saws) s’arrêta, elle refusa de continuer d’avancer. Alors, le Prophète (saws) décida de faire une pause à cet endroit.

Les qurayshites envoyèrent une délégation de Khuza’a dirigé par Budayl ibn Warqa’ afin de savoir pour quelle raison le Prophète (saws) voulait se rendre à la Mecque. Puis, Budayl informa les qurayshites qu’il voulait seulement entrer à la Mecque pour la visiter. (4) Mais les qurayshites n’étaient pas satisfait alors ils envoyèrent Mikraz ibn Hafs qui revint avec les mêmes informations. Ensuite, ils envoyèrent Urwa ibn Mas’ud. (5)

Après de nombreuses tentatives, le Prophète (saws) envoya ‘Othman ibn ‘Affan (ra) à la Mecque afin de négocier. Mais les qurayshites propagèrent la rumeur que ‘Othman a été tué. Alors, le Prophète (saws) invita les musulmans à lui prêter serment d’allégeance sous un arbre.(6) Et parmi les musulmans il y a avait Nusayba bint Ka’b (ra). (7)

 

Lors de la bataille de Ouhoud

 

Son rôle était de soigner les blessés et de donner à boire aux combattants. Mais quand il y a eu la panique au sein des musulmans mettant en péril la vie du Prophète (saws), elle s’engagea dans la bataille auprès des musulmans qui étaient affaiblis, l’épée à la main. (8)

Son fils AbdAllah rapporte “j’étais présent avec le Prophète (saws) lors de la bataille de Ouhoud. quand les gens se dispersèrent autour de lui, nous nous sommes rapprochés ma mère et moi pour le défendre.”

Ses blessures au niveau de l’épaule lui fit perdre connaissance. Mais quand elle reprit ses esprits ce qui l’importait avant toute chose c’est de savoir comment aller le Prophète (saws).  (9)

Al Waqidi a dit “elle a combattu le jour d’Ouhoud et elle a reçu douze blessures. Elle soignait une blessure à son cou pendant une année puis un héraut a ordonné de la part du Prophète (saws) de s’apprêter à partir pour Hamra al Asad. Aussitôt elle se prépara à sortir avec les musulmans, mais elle ne put le faire à cause du sang qui n’arrêtait pas de couler.” (10)

 

Les batailles après la mort du Prophète (saws)

 

A plus de 60 ans, elle participa dans l’armée de Khalid ibn al Walid à une bataille. Dans le but de contrer Musaylima qui se prétendait être prophète.

Nusayba (ra) prit part également à la bataille d’al Yamama sous le califat d’Abou bakr (ra). Mais elle en ressortit avec un bras en moins. Puis elle retourna à Médine où les gens l’acclamaient. Mais ce qui comptait pour elle c’était la satisfaction de Dieu. Elle ne recherchait aucunement la gloire. (11)

 

Verset révélé après la remarque de Nusayba bint Ka’b (ra)

 

Un jour, elle fit remarquer au Prophète (saws) “O Messager de Dieu ! je constate que seuls les hommes sont cités dans le Coran alors que les femmes ne sont pas tellement mentionnées.

Suite à sa remarque, Allah (swt) révéla  le verset “les musulmans et les musulmanes, les croyants et les croyantes, les hommes pieux et les femmes pieuses, les hommes sincères et les femmes sincères, les hommes patients et les femmes patientes, ceux et celles qui craignent Dieu, ceux et celles qui pratiquent la charité, ceux et celles qui observent le jeûne, ceux et celles qui sont chastes, ceux et celles qui invoquent souvent le Nom de Dieu, à tous et à toutes, Dieu a réservé Son pardon et une magnifique récompense.” Sourate 33 Verset 35 (12)

 

Une des femmes savantes

 

Nusayba (ra) fait partie des compagnons savants. Elle a rapporté de nombreux hadiths qui se trouvent dans les six recueils. Elle en a rapporté au total quarante. Et un certain nombre de hadiths furent recensés par at-Tirmidhi, an-Nasa-y et Ibn Majah. (13)

C’est elle qui a lavé la fille du Prophète (saws) Zeyneb. Et elle a rapporté le hadith “on nous a interdit de suivre le cortège funèbre, mais pas de façon péremptoire.” (rapporté par al Boukhari et Mouslim) (14)

Ses hadiths sont des références dans de nombreux domaines: le lavage mortuaire, le lavage du récipient du Prophète (saws), l’interdiction de suivre les cortèges funéraires, etc. Elle a transmis son savoir aux femmes. (15)

 

Ses derniers jours

 

A la fin de sa vie, Nusayba (ra) demeura à Bassora où les gens ont profité de sa science. Elle termina ses jours paisiblement dans la dévotion et dans l’espoir de rejoindre le Prophète (saws) au Paradis. Oum Oumara avait dit au Prophète (saws) “O Messager de Dieu ! invoque Dieu pour que nous soyons avec toi au Paradis.” Et le Prophète (saws) fit l’invocation “o Mon Dieu, fais qu’ils soient mes compagnons au Paradis.” (16)

 

Nusayba (ra) est une compagnonne qui a tout sacrifié pour Allah (swt). Elle a été utile à sa communauté en aidant dans la défense de l’Islam sur le terrain. Mais également par la transmission de son savoir. C’était une femme active, dynamique. 

 

Références
1 Oussama, Abou et Dif, Malika, Les premières femmes de l’Islam: as-Sahabiyat, tome 2, France, édition Tawhid, 2103, 2ème édition, page 197
2 Al Ghazzali, Muhammad, Fiqh as-Sira: la biographie du Prophète Muhammad (saws), édition Maison d’Ennour, traduit par Rachad Hrazem, Paris, France, 2013, 1ère édition, pages 128-129
3 Ibn al Jawzi, Histoires des grands Hommes de l’Islam, traduction intégrale du livre “sifat as-safwa (la description de l’élite)” par Messaoud Boudjenoun, édition El Bab, 2016, page 421
4 Al Ghazzali, Muhammad, Fiqh as-Sira: la biographie du Prophète Muhammad (saws), édition Maison d’Ennour, traduit par Rachad Hrazem, Paris, France, 2013, 1ère édition, pages 286-287
5 Ibid, page 288
6 Ibid, page 289
7 Ibid, page 292
8 Oussama, Abou et Dif, Malika, Les premières femmes de l’Islam: as-Sahabiyat, tome 2, France, édition Tawhid, 2103, 2ème édition, page 197
9 Ibid, page 198
10 Ibid, page 199
11 Ibn al Jawzi, Histoires des grands Hommes de l’Islam, traduction intégrale du livre “sifat as-safwa (la description de l’élite)” par Messaoud Boudjenoun, édition El Bab, 2016, page 421
12 Ibid, pages 199-200
13 Ibid, page 197
14 alSaidi, Amira, La femme savante à l’époque du Prophète (saws), édition al Hadith, Bruxelles, Belgique, 2020, 1ère édition, page 81
15 Ibid, page 82
16 Oussama, Abou et Dif, Malika, Les premières femmes de l’Islam: as-Sahabiyat, tome 2, France, édition Tawhid, 2103, 2ème édition, page 200

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Dans la même catégorie :

Maria la copte

Maria la copte

Maria la copte est la concubine du Prophète (saws). Mais qui est-elle ? Comment elle a rencontré le Prophète (saws) ?    Les origines de Maria   Maria est appela la copte car elle était chrétienne. Elle est d’origine d’Egypte, de Hifn. Elle demeurait avec sa...

Dura bint Abou Lahab

Dura bint Abou Lahab

Dura bint Abou Lahab est la nièce du Prophète (saws). Elle se convertit à l’Islam. Mais que sait-on d'elle ?   La famille de Dura bint Abou Lahab   Dura est la fille d’Abou Lahab, l’un des oncles du Prophète (saws) et le plus grand ennemi de l’Islam avec sa...

Oum Ayman: la nourrice du Prophète (saws)

Oum Ayman: la nourrice du Prophète (saws)

Oum Ayman était la nourrice du Prophète (saws). Elle était très importante dans la vie du Prophète (saws). Mais qui est Oum Ayman ? En quoi était-elle importante pour le Prophète (saws) ? Comment a t-elle été active dans la société musulmane ?  Oum Ayman: la nourrice...

Fatima bint al Khattab

Fatima bint al Khattab

Fatima bint al Khattab est la soeur de Omar ibn al Khattab. Mais qui est-elle ? Quel événement majeur s'est-il passé dans sa vie ?   Présentation de Fatima bint al Khattab   C'était la soeur de Omar ibn al Khattab. Elle était issue d’une puissante famille de...

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Restons en contact !

Les dernières publications

poème la croyance en Allah (swt)

poème la croyance en Allah (swt)

  Lorsqu’on prononce la shahada Cela signifie qu’on croit en Allah (swt). Il (swt) nous a créés dans le but de L’adorer Et surtout de ne rien Lui associer. Mais nous ne pouvons pas adorer, aimer notre Créateur Sans Le connaître à travers Ses Noms et Ses Attributs...

A la rencontre de Mohammed (saws)

A la rencontre de Mohammed (saws)

"A la rencontre de Mohammed", un livre que je vous recommande. Il est facile à lire, simple à comprendre, autant pour les jeunes que les adultes.    L’auteur, Omar Sulaiman, évoque la vie du Prophète (saws) sous un angle particulier, très intéressant. Il a évoqué...

al Hassan al Basri : un homme qui mettait en pratique

al Hassan al Basri : un homme qui mettait en pratique

Al Hassan al Basri fait partie des tabi'ines. Mais qui est-il ? Qu'a t-il de particulier qui le distingue d'autres tabi'ines ? Comment a-t-il été utile à la communauté ?    Ses origines   Al Hassan al Basri est né à Médine en l’an 28 de l’hégire pour...