Les femmes dans la vie de Moussa (aws)

Publié le 11 Mai, 2022

Article rédigé par Sophie Rabahi

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

Certaines femmes ont eu un rôle important dans la vie du Prophète Moussa (aws). Sa mère, sa soeur, Asia qui est la femme de Pharaon et son épouse Safura. Mais qui sont ces femmes ? Quels rôles ont-elles eu ? Quels enseignements peut-on en retenir ? 

 

 

Leurs récits sont mentionnées dans les sourates Ta-Ha; an-Nahl;  al Qassas et at-Tahrim. (1)

 

La mère de Moussa (aws)

 

A l’époque, Pharaon avait décidé qu’une année sur deux tous les garçons issus du peuple hébreux soient tués. Cette décision avait été prise car selon Ibn Mas’oud et Ibn ‘Abbas, Pharaon vit dans un rêve un feu venant de Jérusalem qui brûla les maisons d’Egypte sans pour autant porter préjudice aux fils d’Israïl. Il réunit ses devins et magiciens et leur demanda l’interprétation de son rêve. On lui dit “un enfant naîtra parmi les enfants d’Israïl et sera la cause de ce désastre ».

Alors la mère de Moussa dissimula sa grossesse et elle accoucha en secret. Allah (swt) lui dit de mettre son enfant dans le berceau et de le jeter sur le Nil. Et Il (swt) lui a fait la promesse de protéger Moussa (aws), qu’elle reverra son enfant et qu’il sera un Prophète. Allah (swt) l’arma de patience et de persévérance. (2)

C’était un déchirement de se séparer de son fils. Il venait de naître. Mais elle a fait ce sacrifice pour Allah (swt) car elle savait que son Seigneur lui donnerait une issue. Elle avait confiance en Lui. At-Tawakkoul ( la confiance en Allah) est une chose très importante dans la vie. Nous devons nous en remettre à Lui (swt) dans tous les moments de notre vie. Allah (swt) dit “et quiconque place sa confiance en Allah, Il lui suffit.” Sourate 65 Verset 3  (3)

 

La patience face à l’épreuve

 

La mère de Moussa (aws) fit preuve de patience et de persévérance. Ce sont deux qualités que tout musulman doit avoir dans la vie car la patience fait partie des obligations en Islam.

Tout être humain a besoin de patience. Car Allah (swt) a fait de ce bas monde une vie d’épreuves. Tout être humain, sans exception, est éprouvé. Dieu dit “Nous avons créé l’homme pour qu’il endure.” Sourate 90 Verset 4. Nous avons besoin de patience et de persévérance pour faire face à nos épreuves. Il faut se dire qu’il y a une issue à chaque épreuve. Et seul Allah (swt) nous donnera la solution.

Allah (swt) nous éprouve pour voir si notre foi est sincère et solide en toute situation. Dieu dit “ les hommes pensent-ils qu’on les laissera dire “nous croyons!” sans les éprouver ? oui, Nous avons éprouvé ceux qui vécurent avant ceux ci. Dieu connaît parfaitement ceux qui disent la vérité et Il connaît les menteurs.” Sourate l’araignée Versets 2-3

Le Prophète (saws) dit “le serviteur quand Dieu le voue par avance à une position qu’il ne peut atteindre par une œuvre, il sera éprouvé par Dieu dans son corps ou ses biens ou ses enfants. Et il supporte cela avec persévérance jusqu’à ce qu’il le fasse atteindre cette position à laquelle Dieu l’a voué.” (Ahmad) (4)

Je vous invite à lire dans le blog l’article sur la patience pour en connaître davantage sur le sujet.

 

La sœur de Moussa (aws)

 

Sa sœur était chargé de jeter Moussa (aws) dans le Nil. Puis elle suivit le couffin pour savoir où il serait déposé. Lorsqu’Asia recueillit Moussa (aws), il refusa le sein de toutes les nourrices. Alors la sœur de Moussa (aws) informa sa mère qu’Asia cherchait une nourrice pour allaiter Mousa (aws). Elle lui dit d’aller au palais et de se faire passer pour une nourrice. C’est ce qu’elle fit. Et personne ne s’est rendu compte que c’était sa mère. Afin de dissiper tout doute, elle dit que tous les enfants acceptaient d’être nourris par elle car son lait était sucré. (5)

 

L’importance des liens de parenté

 

Cela nous montre et nous rappelle que les liens de la fratrie sont très importants. Sa sœur s’est souciée de son frère. Elle l’a suivi et a permis à sa mère de retrouver son fils. Entre frères et sœurs, il ne doit pas y avoir de concurrence ni de jalousie. Seulement de l’amour, d’être là les uns pour les autres. Elle a été présente pour sa mère jusqu’au bout. Et nous devons également être présent pour nos parents dans les moments difficiles. Lors des épreuves nous devons être là pour les soutenir, les réconforter et essayer avec eux de trouver des solutions.

La préservation des liens de parenté en Islam est obligatoire. Cela englobe les parents, les enfants, les frères et les sœurs, les oncles et les tantes, les neveux et les nièces. Il faut être bienveillants envers eux, les respecter, les soutenir, prendre de leurs nouvelles, les protéger.

En aucun cas il n’est permis de couper les liens avec ses proches. Car cela entraîne de nombreuses conséquences ici bas et dans l’au delà. Quelle que soient les relations que nous ayons avec eux. Le minimum est de donner des nouvelles même si de leur côté ils ne nous en donnent pas. (6)

Je vous invite à lire l’article sur les liens de parenté pour en savoir davantage sur le sujet.

 

 Assia, l’épouse de Pharaon

 

Lorsque Moussa (aws) est arrivé au palais de Pharaon, c’est Assia qui l’a récupéré. Elle persuada son mari de ne pas le tuer. Elle dit “cet enfant réjouirai mon oeil et le tien ! ne le tuez pas. il pourrait nous être utile ou le prendrons nous pour enfant.” Sourate 28 Verset 9. Moussa (aws) fut donc élevé dans le palais de Pharaon avec sa mère biologique et Assia.

 

Une des meilleurs femmes de l’univers

 

Allah (swt) donna cet enfant à Asia qui était une femme patiente, endurante dans le chemin de la vérité, malgré la corruption qui régnait là où elle vivait. Asia fait partie des quatre meilleures femmes de l’univers. Il y a Myriem bint ‘Imran, Assia la femme de Pharaon, Khadija bint Khuwaylid et Fatima bint Mohammed. (Ahmad)

Dieu (swt) l’avait conduite à la foi en Lui. Il donna cette femme en exemple. Elle avait toutes les conditions pour être orgueilleuse mais elle ne l’était pas. (7) Asia demanda d’être proche de la miséricorde de Dieu et loin de Son châtiment. Elle se contenta de demander à son Seigneur (swt) de lui construire une maison au Paradis alors qu’elle habitait un palais somptueux.

 

Une femme forte et courageuse

 

il y eut plusieurs versions concernant le sort de Asia. Selon al Qortobi, les hommes de Pharaon lui cloua les mains et les pieds. Mais selon Salman al Farisi elle avait été exposé aux brûlures du soleil. Et chaque fois que la chaleur du soleil brûlait son corps les anges lui faisaient de l’ombre avec leurs ailes. Et selon une autre version, Asia était étendue, attachée au sol, ses jambes et ses pieds exposés au soleil et une meule de blé était posée sur son dos. (8)

 

Son instinct maternelle

 

Assia avait un instinct maternelle malgré qu’elle n’est pas d’enfant. Elle était douce, patiente et elle donna une très bonne éducation à Moussa (aws). Cela montre que même si Allah (swt) ne vous a pas donné d’enfant, rien empêche de s’occuper des enfants des autres. Dieu (swt) a mis la tendresse, la douceur maternelle dans chaque femme. Toute femme a la responsabilité d’éduquer les futures générations, de leur inculquer des valeurs qui vont leur permettre de grandir dans le droit chemin. Cela peut se faire à travers la transmission du savoir dans une association, une école. A travers le fait de prendre en charge un orphelin, etc. Il ne faut pas se sous estimer ni se dévaloriser en disant qu’on en est incapable. Chaque femme a la capacité d’éduquer les enfants. Mais il faut pour cela acquérir de la patience, de la connaissance, etc.

Je vous invite à lire le détail de l’histoire de cette femme dans un autre article du blog, intitulé “Assia; une femme courageuse et endurant”

 

Safura: l’épouse de Moussa (aws)

 

Safura et sa sœur Laya souffraient de leur situation de bergères car c’était un travail fatiguant pour elles du fait qu’il fallait se mélanger aux hommes pour abreuver les bêtes et avoir bcp de contacts. Safura proposa que Moussa (aws) les remplace en disant « le meilleur à engager c’est celui qui est fort et digne de confiance. » Le père de Safura lui proposa de se marier avec l’une de ses deux filles à condition qu’il travaille huit années pour lui. Certains dirent 10 ans. Moussa (aws) épousa donc Safura et resta toutes ces années à s’occuper du troupeau. (9)

Mais un jour Moussa (aws) ressentit le mal du pays. La période fixée était terminée. Il confia à son épouse ce qu’il avait sur le coeur « ma mère, ma sœur, mon frère Haroun me manquent tant, je voudrais que tu te prépares pour un voyage vers l’Egypte car ma famille et mon peuple se trouvent là bas » Elle répondit favorablement au souhait de son époux en préparant les bagages et les provisions pour le voyage. A ce moment là, elle était enceinte. Ils partirent avec leurs deux enfants. Lors du voyage Moussa (aws) reçut la révélation. (10)

 

L’importance de l’écoute dans le couple

 

Moussa (aws) s’est confié à son épouse. Et nous aussi en tant qu’épouse nous devons avoir ce rôle, notre époux doit pouvoir trouver une écoute attentive lorsqu’il en a besoin. Tout comme l’époux doit être attentif envers son épouse. Nous ne devons pas être égoïste, vivre en couple demande des sacrifices. Moussa (aws) n’était pas bien, sa famille lui manquait. Tout comme il a fait des sacrifices en travaillant pour le père de son épouse durant huit ans, c’était au tour de son épouse de faire des sacrifices. De tout lâcher, son père et sa sœur pour aller vivre auprès de la famille de son mari. Et cela en recherchant la satisfaction d’Allah et Sa récompense.

Et nous aussi, nous devons être prête à faire des sacrifices pour notre conjoint. C’est pour cela qu’il ne faut pas s’attacher aux choses matérielles. Vivre en ayant à l’esprit que nous sommes que de passage sur terre. Ton mari a trouvé un travail loin de tes habitudes, loin de ta famille, al hemdoulillah. On peut vivre n’importe où, on peut adorer Allah (swt) où que l’on soit. Cela est une nouvelle opportunité pour chaque membre de la famille. Le changement est un bienfait pour le musulman. D’ailleurs le Prophète Mohammed (saws)  a également subi des changements dans sa vie. Car Allah (swt) lui apprenait à vivre avec différentes personnes, à différents endroits afin de s’adapter aux autres, de se détacher de ce bas monde.

 

A travers ces quatre femmes nous avons beaucoup d’enseignements à retenir et surtout à essayer de mettre en application dans notre quotidien. Je vous invite à lire l’histoire du Prophète Moussa (aws) pour plus de détails sur sa vie. 

 

Références
1) Gaid, Tahar, Histoires des femmes dans le Saint Coran, éditions Iqra, 2015, 1ère édition, page 125
2) Ibid, page 126
3) Ibid, page 127
4) Rabahi, Sophie, article: la patience: qualité obligatoire du musulman, 2020
5) Gaid, Tahar, Histoires des femmes dans le Saint Coran, éditions Iqra, 2015, 1ère édition, page 131
6) Rabahi, Sophie, article: hadith sur les liens de parenté, 2021
7) Gaid, Tahar, Histoires des femmes dans le Saint Coran, éditions Iqra, 2015, 1ère édition, page 128
8) Ibid, page 129
9) Ibid, page 137
10) Al Andalusi, Abu Maryam Ibrahim, Ces femmes promises au Paradis, édition al imam, 2021, 2ème édition, pages 249-250

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Dans la même catégorie :

La femme du Prophète Nouh (aws)

La femme du Prophète Nouh (aws)

Dans un article précédent, l'histoire du Prophète Nouh (aws) est abordé. Mais le comportement de sa femme n'y est pas détaillé. Qui était son épouse ?    Certains savants disent que la femme du Prophète Nouh (aws) s’appellait Wa’ilah et d’autres disent Walighah. ...

Laya bint Ya’qoub

Laya bint Ya’qoub

Laya bint Ya'qoub, la femme du Prophète Ayoub (aws), a fait preuve de patience, d’une très grande foi et d’une sincérité tout au long de sa vie. Elle était dotée de nobles qualités qui lui ont permis de faire partie des femmes promises au Paradis. Mais qui était cette...

Assia : une femme courageuse et endurante

Assia : une femme courageuse et endurante

Assia, la femme de Pharaon était une femme courageuse et endurante. Elle fait partie des quatre femmes de l’univers qui se sont distinguées. Il y a Myriem bint ‘Imran, Assia la femme de Pharaon, Khadija bint Khuwaylid et Fatima bint Mohammed. Assia, était une...

Myriem, mère de ‘Issa (aws)

Myriem, mère de ‘Issa (aws)

Myriem bint ‘Imran a un rang particulier en Islam. Elle est considérée auprès de Dieu (swt) comme la meilleure femme de l’humanité en raison de sa piété et de sa dévotion. Comme Allah (swt) le dit dans le Coran « Et un jour les anges dirent à Marie : « Ô Marie!...

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Restons en contact !

Les dernières publications

sourate al asr : le temps

sourate al asr : le temps

A travers sourate al asr nous allons développer un thème essentiel : le temps. Cet élément qui aujourd'hui est négligé alors qu'Allah (swt) nous a averti dans le Coran de faire attention à notre capital temps.  Présentation de sourate al asr   (3)وَٱلْعَصْر(1)...

poème la croyance en Allah (swt)

poème la croyance en Allah (swt)

  Lorsqu’on prononce la shahada Cela signifie qu’on croit en Allah (swt). Il (swt) nous a créés dans le but de L’adorer Et surtout de ne rien Lui associer. Mais nous ne pouvons pas adorer, aimer notre Créateur Sans Le connaître à travers Ses Noms et Ses Attributs...

A la rencontre de Mohammed (saws)

A la rencontre de Mohammed (saws)

"A la rencontre de Mohammed", un livre que je vous recommande. Il est facile à lire, simple à comprendre, autant pour les jeunes que les adultes.    L’auteur, Omar Sulaiman, évoque la vie du Prophète (saws) sous un angle particulier, très intéressant. Il a évoqué...