Ali ibn Abi Talib: premier enfant converti à l’Islam

Publié le 29 Mar, 2022

Article rédigé par Sophie Rabahi

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

Ali (ra) fait partie des jeunes compagnons. Il est également le cousin du Prophète (saws). Mais quels rôles a t-il eu dans la communauté musulmane ? Quels enseignements pouvons nous en tirer ? 

 

Sa famille

 

Ali ibn Abou Talib est le cousin du Prophète (saws). Son père était Abou Talib, l’oncle qui a pris en charge le Prophète (saws) lorsque son grand père Abd al Moutalib est décédé. Sa mère s’appelait Fatima bint Asad.

Il est né dix ans avant la Révélation, à la Mecque. Pour aider son oncle Abou Talib, qui n’avait pas les moyens de subvenir à sa famille nombreuse, Mohammed (saws) prit en charge Ali (ra) âgé de 5 ans.(1)

 

 

Sa conversion

 

 

‘Ali fut le premier enfant à se convertir à l’islam, à l’âge de 10 ans environ. Du fait qu’il ait vécut aux côtés du Prophète (saws), il maîtrisait le sens de chaque versets ainsi que le contexte de leur révélation. Hassan al Basri dit de lui “il connaissait parfaitement le Coran et vivait à son ombre car il lui avait consacré sa volonté, son savoir et ses actes.” (2)

Malgré que son père, Abou Talib, ne se soit jamais converti, il a protégé, aidé le Prophète (saws). Et il disait à son fils, Ali (ra): Attache toi à ses enseignements, il ne t’appelle qu’à ce qui est bénéfique”. (3)

‘Ali (ra) était très attaché à sa religion et surtout au Coran. C’était son compagnon de tous les jours. Il était jeune et pourtant il n’était pas insouciant. Ce qui l’intéressait était d’apprendre la religion aux côtés du Prophète (saws). Cher frère, chère soeur, vous qui êtes jeune, je vous conseille de faire comme ‘Ali (ra). Accrochez vous au Coran, car c’est le Livre d’Allah (swt) qui a été descendu pour nous guider, pour que nous restions sur le droit chemin.

 

 

Ali’: personnage important dans la communauté

 

Lors de l’émigration du Prophète (saws) à Médine

 

 

Lors de son émigration, le Prophète (saws) confia un des rôles les plus importants à Ali (ra). Prendre sa place dans son lit car certains qurayshites avaient prévu de l’assassiner. C’est ‘Ali (ra) qui était également chargé de rendre les biens que les mecquois avaient laissaient en dépôt au Prophète (saws). Car malgré qu’ils ne répondaient pas à son appel, ils lui faisaient confiance et lui confiaient leurs biens.  (4)

A cette époque ‘Ali (ra) avait une vingtaine d’années. Il était un jeune adulte mais qui n’a pas hésité à se sacrifier pour le Prophète (saws). C’était une personne de confiance, le Prophète (saws) lui avait demandé de rendre les objets de valeur des mecquois. Nous pouvons nous demander, est ce que je suis une personne de confiance ? Peut-on me confier une responsabilité que je serai capable de respecter ?

 

 

A Médine

 

 

Puis quelques temps plus tard, Ali (ra) émigra à Médine. Le Prophète (saws) lui donna beaucoup de responsabilités: il dirigeait les expéditions, il était chargé de transmettre les messages et les ordres. Mais il était aussi un des scribes du Prophète (saws), c’est lui qui a écrit le traité d’al Hudaybiyyah qui stipulait la trêve de 10 ans entre les musulmans et les qurayshites. Puis il eut aussi pour mission de prêcher l’Islam au Yémen.  (5)

‘Ali (ra) épousa Fatima bint Mohammed (saws). Leur mariage est cité dans l’article sur Fatima, la fille cadette du Prophète (saws). Je vous invite à lire l’article. (6)

 

 

Son califat

 

 

Ali (ra) fut le quatrième calife bien guidé après Othman (ra). Son califat a été difficile car certains souhaitaient la vengeance de l’assassinat de Othman ibn ‘Affan (ra).  (7)

Son califat fut marqué par deux grandes batailles: celle du chameau et celle de siffin.  Depuis la mort du Prophète (saws), Ali (ra) avait abandonné les batailles pour conseiller sa communauté. Il voulait comme Omar ibn al Khattab (ra) que son califat soit marqué par la justice sociale.  (8)

 

 

Quelques paroles d’Ali (ra)

 

 

Muhajir ibn Umayr a dit “Ali ibn Abi Talib a dit “ce que je crains le plus c’est la soumission aux passions et la longue espérance. La soumission aux passions éloigne du chemin de la vérité alors que la longue espérance fait oublier l’au delà. Ce bas monde s’éloigne en tournant le dos alors que l’au delà arrive en nous faisant face. tous les deux possèdent leurs enfants. soyez donc des enfants de l’au delà et ne soyez pas des enfants de ce bas monde car aujourd’hui il y a des œuvres sans jugement et demain il y aura un jugement sans œuvres.” (9)

Kumayl ibn Ziyyad rapporte d’Ali “la science est meilleure que la richesse car la science te garde alors que toi tu gardes la richesse. la science augmente toujours alors que la richesse diminue avec les dépenses. la science dirige alors que la richesse est dirigée. l’influence de la richesse disparaît avec sa disparition alors que l’amour du savant est une sorte de dette dont on doit s’acquitter. la science donne à son propriétaire l’obéissance des gens dans ce monde et les beaux éloges après sa mort. le préposé aux trésors meurt alors que les savants restent vivants tant que ce bas monde existe. Leurs semblables n’existent pas et leurs exemples se trouvent dans les cœurs des gens.” (10)

 

 

Testament de ‘Ali (ra)

 

 

Ali (ra) dit “je vous recommande de craindre Allah et de mourir en musulmans. Maintenez vous tous fermement liés à Allah, et ne vous divisez pas car j’ai entendu le Prophète (saws) dire “réconcilier les croyants à plus de mérite que la prière et le jeûne.” respectez le Coran. soyez les premiers à appliquer ses enseignements.
je vous recommande les pauvres et les nécessiteux; associez les à vos vivres. En vous soumettant à Allah ne redoutez le blâme de personne; Dieu vous protègera de celui qui vous voudra du mal ou vous oppressera. N’abandonnez pas le devoir d’ordonner le convenable et d’interdire le condamnable. conformément à l’ordre de Dieu, n’adressez que de bonnes paroles. maintenez les liens de parenté et évitez toute rupture. Soyez solidaires dans la charité et la piété, et non dans le péché et la transgression.”  (11)

 

 

Sa mort

 

 

‘Ali (ra) a été blessé par Abd ar-Rahman ibn Mujlam qui a tenté de l’assassiner en le blessant avec une épée empoisonnée. A ce moment là Ali (ra) était en prosternation à la prière d’al fajr. Deux jours plus tard, Ali (ra) succomba à ses blessures le 21 Ramadan de l’an 40 de l’Hégire. (12)

 

‘Ali (ra) était le plus jeune compagnon du Prophète (saws). Dès sa jeunesse il a été actif au sein de la communauté musulmane. C’était une personne de confiance, à qui le Prophète (saws) a confié des responsabilités. Il est important d’être utile à sa communauté, et ce, dès sa jeunesse. D’aider en étant bénévole dans une association par exemple. Mais aussi d’avoir un comportement responsable, au point que tes parents te confient des responsabilités car ils ont confiance en toi. 

 

Références:
1) Meyer, Issa, Héros de l’Islam, éditions Ribat, 2020, U.E, 1ère édition, page 63
2) Ibid, page 64
3) Khalid, Muhammed Khalid, Les cinq califes bien guidés, traduit par Karim Foudili, édition Tawhid, 2009, 1ère édition, page 256
4) Meyer, Issa, Héros de l’Islam, éditions Ribat, 2020, U.E, 1ère édition, page 65
5) Ibid
6) Ibid, page 67
7) ibn al Jawzi, Abou l-Faraj, Histoire des grands hommes de l’islam, traduit par Messaoud Boudjenoun, éditions El Bab, 2016, 1ère édition, page 152
8) Meyer, Issa, Héros de l’Islam, éditions Ribat, 2020, U.E, 1ère édition, pages 71-72
9) ibn al Jawzi, Abou l-Faraj, Histoire des grands hommes de l’islam, traduit par Messaoud Boudjenoun, éditions El Bab, 2016, 1ère édition, page 153
10) Ibid, page 157
11) Khalid, Muhammed Khalid, Les cinq califes bien guidés, traduit par Karim Foudili, édition Tawhid, 2009, 1ère édition, page 256
12) Meyer, Issa, Héros de l’Islam, éditions Ribat, 2020, U.E, 1ère édition, page 74

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Dans la même catégorie :

Fatima bint Mohammed (ra)

Fatima bint Mohammed (ra)

Fatima (ra) était la dernière fille du Prophète (saws). Pour rappel le Prophète (saws) a eu quatre filles avec Khadija (ra): Zaynab, Roqaya, Oum Kalthoum et Fatima (ra). Mais qui est-elle ? Quelle place avait-elle auprès de son père (saws) ? Au sein de la communauté...

Les filles du Prophète (saws)

Les filles du Prophète (saws)

Publié le 14 septembre 2021   Le Prophète (saws) eut quatre filles avec sa femme Khadija (ra). Mais quelle a été la vie de ses filles ?    Zeyneb: la fille ainée du Prophète (saws)   Zeyneb est la fille ainée du Prophète (saws). Elle est né cinq ans...

az-Zubayr ibn al ‘Awwam

az-Zubayr ibn al ‘Awwam

Publié le 25 août 2021   az-Zubayr ibn al 'Awwam était un jeune compagnon qui a sacrifié sa vie à l'adoration d'Allah. Mais qui est-il ? Quelle a été sa vie ?   Ses origines   il s’appelle az-Zubayr ibn al ‘Awwam ibn Khuwaylid ibn Asad ibn ‘Abd al ‘Uzza...

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Restons en contact !

Les dernières publications

poème la croyance en Allah (swt)

poème la croyance en Allah (swt)

  Lorsqu’on prononce la shahada Cela signifie qu’on croit en Allah (swt). Il (swt) nous a créés dans le but de L’adorer Et surtout de ne rien Lui associer. Mais nous ne pouvons pas adorer, aimer notre Créateur Sans Le connaître à travers Ses Noms et Ses Attributs...

A la rencontre de Mohammed (saws)

A la rencontre de Mohammed (saws)

"A la rencontre de Mohammed", un livre que je vous recommande. Il est facile à lire, simple à comprendre, autant pour les jeunes que les adultes.    L’auteur, Omar Sulaiman, évoque la vie du Prophète (saws) sous un angle particulier, très intéressant. Il a évoqué...

al Hassan al Basri : un homme qui mettait en pratique

al Hassan al Basri : un homme qui mettait en pratique

Al Hassan al Basri fait partie des tabi'ines. Mais qui est-il ? Qu'a t-il de particulier qui le distingue d'autres tabi'ines ? Comment a-t-il été utile à la communauté ?    Ses origines   Al Hassan al Basri est né à Médine en l’an 28 de l’hégire pour...