Zayd ibn Haritha

Publié le 30 Juil, 2020

Article rédigé par Sophie Rabahi

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

Zayd ibn Haritha (ra) était un compagnon très important dans la vie du Prophète (saws). Mais qui est Zayd  (ra)? Quelle place tenait-il dans le cœur du Prophète (saws) ? Comment a t-il été actif dans la société musulmane ?

 

Zeyd ibn Haritha (ra) était petit, de couleur noir foncé, au nez plat. Son père s’appelait Haritha et sa mère Su’da.

 

L’enfance de Zeyd ibn Haritha (ra)

 

Auprès de sa mère

 

Son père Haritha prépara les affaires de sa femme qui devait séjourner chez ses parents au sein de la tribu des Bani Ma’n avec son fils Zayd (ra). Il était à cette période très petit puisqu’elle le tenait dans ses bras. Haritha ne voulait pas laisser son épouse et son fils mais il n’avait pas le choix. Il les laissèrent partir à contrecœur. Puis un jour les Bani Ma’n se firent attaquer et Zayd (ra) fut emporté. Sa mère Su’da retourna chez son mari qui partit rapidement à la recherche de son fils.

 

Auprès du Prophète (saws)

 

Zayd (ra) fut acheté comme esclave au marché de ‘Ukadh par Hakim ibn Hizam qui le donna en cadeau à sa tante Khadija bint Khouweylid (ra). Elle (ra) décida de l’offrir au Prophète (saws). Il (saws) préféra l’affranchir et s’en occuper comme son fils. Il lui apporta beaucoup d’affection.

Quelque temps plus tard Zayd (ra) fut remarqué à la Mecque lors du pèlerinage par la tribu de son père Haritha. Elle lui fit part de l’inquiétude de ses parents. mais Zayd (ra) leur demanda de les rassurer en leur disant “informez mon père que je suis ici avec le plus généreux des pères.”

 

Vivre avec son père ou le Prophète (saws)

 

Lorsque Haritha eut écho de son message, il se rendit à la Mecque pour rencontrer Mohammed (saws). Le Prophète (saws) avait conscience que Zayd (ra) était très attaché à son père qui était dans le droit de le récupérer. Mais il (saws) proposa à Haritha de laisser Zayd (ra) choisir. Il dit “s’il décide de vous rejoindre alors je le laisse partir avec vous sans aucune compensation financière. Mais s’il décide de rester avec moi alors sachez que je ne suis pas du genre à préférer une rançon sur celui qui a le désir de rester à mes côtés.

Haritha fut étonné de voir autant d’indulgence chez Mohammed (saws). Zayd (ra) répondit “je ne te préférerais à personne. Tu es pour moi mon père et mon oncle.”  En entendant cette phrase, le Prophète (saws) eut des larmes de reconnaissance et de compassion.

 

Zeyd (ra) : fils adoptif du Prophète (saws)

 

Mohammed (saws) l’emmena devant la Ka’ba où il y avait les qurayshites. Il dit “je prends à témoins que Zayd est mon fils. A partir d’aujourd’hui, il hérite de moi comme j’hérite de lui.

Haritha était content car son fils Zeyd (ra) pouvait enfin vivre libre. Le fait qu’il grandisse auprès d’un homme que les qurayshites surnommaient « le véridique et le digne de confiance” le rassurait. Haritha et son oncle repartirent donc chez eux l’esprit tranquille. Zayd (ra)  fut ainsi appelé Zayd ibn Mohammed.

Il (ra) fut le deuxième mecquois à se convertir lorsque le Prophète (saws) reçut la Révélation. Mohammed (saws) aimait énormément Zayd (ra) car il avait  de nombreuses qualités. Il était généreux, chaste, dévoué à l’Islam. Les compagnons l’appelaient “le bien aimé”.

 

Son mariage avec Zeyneb

 

Le Prophète (saws) proposa de marier Zayd (ra) à sa cousine Zeyneb. Par respect pour le Prophète (saws) elle n’osa pas refusé. Mais ce mariage ne dura pas très longtemps. Ils finirent par divorcer. Le Prophète (saws) prit les responsabilités de cette conséquence.  Il (saws) épousa Zeyneb et proposa à Zayd (ra)  une autre épouse : Oum Kalthoum bint ‘Uqba.

 

Différence entre les liens du sang et les liens d’adoption

 

Les personnes se dirent “comment le Prophète (saws) peut prendre Zayneb comme épouse alors que c’était la femme de son fils Zayd.?” Mais Allah (swt) leur répondit en distinguant les enfants de lien de sang et ceux qui sont adoptés. Il n’y a pas de lien de parenté entre Zayd (ra) et Mohammed (saws), ce n’est pas son fils. Dieu (swt) annula le principe d’adoption en disant “Non, Mohammed n’est le père d’aucun homme d’entre vous mais il est l’Envoyé de Dieu et le sceau des prophètes.” Sourate 33 Verset 44.  Zayd (ra) repris donc son nom de naissance : Zayd ibn Haritha.

 

Zayd (ra) : un musulman actif dans la défense de l’Islam

 

 

Aisha (ra) dit “Chaque fois que le Prophète (saws) envoyait une armée et que Zayd s’y trouvait, il lui donnait le commandement. S’il avait été vivant à la mort du Prophète (saws), il l’aurait certes nommé calife.”

Zayd (ra) fut le commandant lors de nombreuses batailles dont la bataille d’al Jamuh, d’at-Tarf, d’al Is, de Hisma. Et le Prophète (saws) lui donna ce rôle dans une des batailles les plus importantes: celle de Mu’ta. Il (saws) désigna trois commandants dont le premier fut Zayd ibn Haritha (ra). Puis Ja’far ibn Abi Talib (ra)  et ensuite AbdAllah ibn Rawaha (ra). Il (saws) ne les avait pas choisi au hasard, il (saws) avait pris ceux qui avaient pour habitude d’adorer Allah (swt) la nuit et qui se battaient dans Sa voie le jour. Trois hommes totalement dévoués à Dieu (swt) et qui n’hésitaient pas à sacrifier leur vie dans Son chemin.

Zayd (ra) portait l’étendard du prophète (saws) mais il fut tué. Son âme fut contente en se dirigeant vers le Paradis.

 

Zayd ibn Haritha (ra) avait une place particulière dans le cœur du Prophète (saws). Il l’aimait et s’en occupait comme son propre fils. Il fut un soutien pour le Prophète (saws) tant dans sa vie personnelle que dans le chemin de la prédication. Zayd (ra) avait des qualités qui le distinguaient des autres jeunes. Il (ra) trouva en Mohammed (saws) un deuxième père qui lui apportait toute l’affection dont il avait besoin. Il préféra grandir auprès de lui (saws).

Je m’adresse ici à la jeunesse musulmane, lis la vie des jeunes compagnons comme Zayd (ra). Et repères les qualités qu’ils possédaient. Analyses leur manière de se comporter, d’être actif dans la société. Le but est de les prendre en exemple afin d’améliorer son comportement, de se rapprocher de Dieu et de Son Prophète (saws). 

 

Référence
Khalid Muhammed Khalid, Des hommes autour du Prophète (saws), traduit par Mohamed Lemine Hamady, édition Maison d’Ennour, Paris, France, 2014, 1ère édition, pages 236-245

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Dans la même catégorie :

Fatima bint Mohammed (ra)

Fatima bint Mohammed (ra)

Fatima (ra) était la dernière fille du Prophète (saws). Pour rappel le Prophète (saws) a eu quatre filles avec Khadija (ra): Zaynab, Roqaya, Oum Kalthoum et Fatima (ra). Mais qui est-elle ? Quelle place avait-elle auprès de son père (saws) ? Au sein de la communauté...

Les filles du Prophète (saws)

Les filles du Prophète (saws)

Publié le 14 septembre 2021   Le Prophète (saws) eut quatre filles avec sa femme Khadija (ra). Mais quelle a été la vie de ses filles ?    Zeyneb: la fille ainée du Prophète (saws)   Zeyneb est la fille ainée du Prophète (saws). Elle est né cinq ans...

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Restons en contact !

Les dernières publications

poème la croyance en Allah (swt)

poème la croyance en Allah (swt)

  Lorsqu’on prononce la shahada Cela signifie qu’on croit en Allah (swt). Il (swt) nous a créés dans le but de L’adorer Et surtout de ne rien Lui associer. Mais nous ne pouvons pas adorer, aimer notre Créateur Sans Le connaître à travers Ses Noms et Ses Attributs...

A la rencontre de Mohammed (saws)

A la rencontre de Mohammed (saws)

"A la rencontre de Mohammed", un livre que je vous recommande. Il est facile à lire, simple à comprendre, autant pour les jeunes que les adultes.    L’auteur, Omar Sulaiman, évoque la vie du Prophète (saws) sous un angle particulier, très intéressant. Il a évoqué...

al Hassan al Basri : un homme qui mettait en pratique

al Hassan al Basri : un homme qui mettait en pratique

Al Hassan al Basri fait partie des tabi'ines. Mais qui est-il ? Qu'a t-il de particulier qui le distingue d'autres tabi'ines ? Comment a-t-il été utile à la communauté ?    Ses origines   Al Hassan al Basri est né à Médine en l’an 28 de l’hégire pour...