Naissance et jeunesse de Mohammed (saws)

Publié le 3 Juin, 2020

Article rédigé par Sophie Rabahi

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

Publié le 3 juin 2020

 

La vie du Prophète Mohammed (saws) est riche d’enseignements. Nous allons aborder dans cet article la naissance du Prophète (saws). Mais aussi son enfance ainsi que sa jeunesse. Nous allons voir de quelle manière il était actif au sein de la société. Pourquoi il a été orphelin à plusieurs reprises ? Comment Allah l’a préparé dès son plus jeune âge à recevoir la Révélation ?

 

La famille du Prophète Mohammed (saws)

 

Le Prophète (saws) vient d’une famille noble mais il vivait modestement. Ce qui lui permis d’acquérir les meilleures qualités. (1) Son grand père, Abd al Mouttalib, gouvernait la Mecque. Mais les Banu abd-Sahms finirent par prendre le pouvoir. Puis  Abou Soufyan quelques années plus tard leur succéda. (2) 

AbdAllah était le dernier fils de Abd al Moutalib, il avait beaucoup d’affection pour lui. AbdAllah épousa Amina bint Wahb. Peu après son mariage, il partit faire du commerce en Syrie. Mais il tomba malade et décéda lors de ce voyage. Amina qui avait hâte de lui annoncer la nouvelle de sa grossesse devint veuve. 

Il y a divergence quant à l’endroit où Abdallah fut mort. Az-Zuhri rapporte “AbdAllah fut envoyé par Abd al Mouttalib à Médine pour s’approvisionner en dattes et il y mourut. Mais d’autres dirent qu’il partit pour la Syrie. Il resta à Médine à cause de sa maladie et il y décéda. Il fut enterré chez an-Nabigha al Ja’di. Il avait 25 ans.” (3) 

 

La naissance du Prophète Mohammed (saws)

 

Mohammed (saws) est né l’année où les abyssins décidèrent d’attaquer la Mecque. C’est à dire en l’an 570 après J.C, soit le 12 Rabi al awwal, 53 ans avant l’Hégire. (4) 

Son grand père Abd al Mouttalib était content d’avoir un petit fils. Il l’accueillit avec joie. Et il décida de l’appeler Mohammed  qui signifie “glorifié”. Lorsque les gens lui demandèrent pour quelle raison il choisi ce prénom. Il répondit  “je voulais qu’il soit loué par Dieu au Ciel et par les hommes sur terre.”  (5)  Il s’appela donc Mohammed ibn Abdallah ibn Abd al Mouttalib ibn Hachim ibn ‘Abd Manaf ibn Qusay ibn Kilab ibn Murra ibn Ka’b ibn Lu’ay ibn Ghalib ibn Fihr. (6) 

 

Sa nourrice Halima bint Abou Dhou’ayb

 

Le choix de l’enfant

 

Amina s’occupait bien de Mohammed (saws). Elle lui donnait beaucoup d’affection. Mais à l’époque cela faisait partie des traditions. Les femmes issues de familles nobles confiaient leurs nourrissons  à des nourrices vivant  à la campagne. Cela permettait aux nourrices de subvenir à leurs besoins et aux enfants de vivre à l’air pur. Mais aucune nourrice ne voulait de Mohammed (saws) car il était orphelin de père. Elles avaient peur de ne pas être payées. (7)

Halima bint Abou Dhou’ayb, issu de la tribu des Banou Sa’d, arriva en retard à la Mecque. Sa monture était très faible et son bébé pleurait de faim. Lors de sa venue il ne restait que Mohammed (saws). (8) Halima hésita à le prendre mais n’ayant pas d’autres nourrissons, elle emmena Mohammed (saws). (9)  D’autres femmes ont allaité le Prophète (saws) mais sa principale  nourrice fut Halima. (10) 

 

La bénédiction de Mohammed (saws) chez Halima

 

Halima n’avait pas conscience du cadeau qui lui était fait. Malgré que Mohammed (saws) soit orphelin et pauvre, elle ignorait qu’il était destiné à devenir Prophète. Cela nous donne un enseignement très important pour notre vie : il ne faut pas se fier aux apparences. Il faut toujours regarder ce qui se cache derrière chaque chose.(11)  

Lors du retour, plusieurs événements miraculeux se produisirent. Leur monture, qui à la base était très affaiblie, fut tout d’un coup plein d’énergie. Ils arrivèrent même à dépasser toutes les autres femmes des Banu Sa’d. De retour chez eux, leur troupeau avait à nouveau de la pâture. Et Halima qui n’avait pas assez de lait pour son bébé en eut soudain en abondance. Elle en eut largement assez pour nourrir à satiété son nourrisson et Mohammed (saws). Halima rapportait que Mohammed (saws) grandissait très vite. Il était précoce dans le fait de parler et de marcher. (12) 

L’ouverture de la poitrine de Mohammed (saws)

 

Mohammed (saws) resta cinq ans chez les Banou Sa’d. Mais un événement important se produisit. D’après Anas “pendant que le Prophète (saws) jouait avec d’autres enfants, Gabriel arriva et le terrassa. Ensuite il ouvrit sa poitrine, sortit son cœur et en ôta un grumeau de sang en disant “cela représente l’emprise de Satan sur toi’. Il le lava dans une cuvette en or pleine d’eau de Zamzam. Puis il le replaça dans la poitrine et remit tout en ordre. Les enfants accoururent vers sa mère lui annoncer sa mort. Mohammed (saws) avait la mine altérée quand ils le ramenèrent.” (13) 

Cet événement n’était pas anodin. Allah prépara le Prophète (saws) à accueillir Son Message, à appeler les gens à croire en l’Unicité de Dieu. Et pour cela le Prophète (saws) a besoin d’avoir un cœur purifié de toute impureté qui pourrait entraver sa mission. (14) 

 

Le retour de Mohammed (saws) dans sa famille

 

Avec sa mère Amina

 

Mohammed (saws) retourna auprès de sa mère, Amina. Et elle décida d’aller voir la tombe de son mari à Médine. Elle prit Mohammed (saws) avec elle ainsi que sa servante. Ils parcoururent 500 km aller et retour. Les oncles maternels du Prophète (saws) habitaient à Médine, au sein de la tribu  Banu an-Najjar. Puis ils repartirent un mois après. Mais sur le chemin du retour, Amina tomba gravement malade et mourut. Alors la servante décida de ramener Mohammed (saws) auprès de ses oncles. Il avait six ans pour certaines version et pour d’autres quatre ans. (15)

 

Avec son grand père Abd al Moutalib

 

Il fut donc prit en charge par Abd al Moutalib, son grand père. Mohammed (saws) l’accompagnait pendant ses réunions (16). Mais Abd al Moutalib décéda à l’âge de 120 ans alors que Mohammed (saws) n’avait que 8 ans. Le fait qu’il (saws) fut trois fois orphelin était dans un but précis. Dieu le préparait pour accomplir sa lourde mission. Et pour cela Allah devait l’initier au sens de la vie, lui apprendre que celle-ci est éphémère. Il ne faut donc pas s’accrocher à ce bas monde car tout finira par disparaître. Que ce soit les biens ou les personnes, tout appartient à Dieu. Et qu’Il reprend quand Il veut ce qui lui appartient. Mohammed (saws) devait apprendre à vivre comme un étranger de passage dans ce bas monde. (17) 

 

Avec son oncle Abou Talib

 

Puis son oncle Abou Talib le prit en charge. Malgré qu’il avait une grande famille composée de dix enfants, il n’hésita pas à s’occuper de son neveu et lui donna beaucoup d’affection. (18)  Mohammed (saws) en peu de temps avait vécu auprès de différentes personnes dès son plus jeune âge. Mais Dieu le préparait à s’adapter aux différentes situations. Car lors de la Révélation, le Prophète (saws) allait être en face de diverses personnes aux caractères différents. Il devait donc être préparé à s’adapter à ces changements. (19) 

 

Les différents métiers du Prophète Mohammed (saws) 

 

Le métier de berger

 

Il fut également berger, ce qui lui permis de méditer et de réfléchir sur le but de l’existence. (20)  Mais l’objectif premier à travers ce travail était de soutenir son oncle financièrement. Car il avait du mal à subvenir aux besoins de sa famille. C’était un signe de remerciement envers son oncle qui l’a accueilli chez lui malgré sa grande famille et sa pauvreté.(21) 

 

Le métier de commerçant

 

A 13 ans, son oncle Abou Talib l’emmena en Syrie pour faire du commerce. (22) Puis il travailla pour le compte de Khadija (ra) en tant que commerçant.(23) Ce travail  lui permit de développer le côté relationnel auprès des gens. Car il allait devoir, quelques années plus tard, leur transmettre le Message. Alors Dieu le prépara à cela à travers le commerce. Il apprenait à les connaître pour savoir la manière qu’il allait adopter pour communiquer avec eux. (24) 

 

Mohammed (saws) : actif dans la société dès sa jeunesse

 

Durant sa jeunesse il prit part à deux événements importants. Tout d’abord lors de la guerre du sacrilège (al fijar) menait par les Qurayshites. Ils combattaient ceux qui transgressaient le pacte qu’ils avaient effectués concernant le respect des mois sacrés. Cette guerre dura environ quatre ans. Mohammed (saws) avait environ 19 ans. Il participa en donnant les flèches aux combattants. 

Puis il prit part à l’alliance d’al Fudul quelques temps plus tard. C’était un pacte que les tribus avaient effectuées afin de réparer les injustices que toutes personnes rencontrées à la Mecque. Que la personne soit de la Mecque ou d’ailleurs. Ce pacte fut conclu chez AbdAllah ibn Ju’dan. Et cette idée de pacte est venu de Az-Zubayr ibn abd al Moutalib. (25) 

 

 

La jeunesse du Prophète (saws) comme nous pouvons le voir est riche d’enseignements. Dieu le prépara à recevoir la Révélation en le mettant dans les bonnes conditions. Il lui apprit à se détacher de ce bas monde, à vivre avec différentes personnes. Le commerce lui permit d’acquérir l’art de la communication. Et en tant que musulman nous devons étudier en profondeur la vie du Prophète (saws), sous tous ces aspects. Cette période de sa vie nous indique que pour faire la da’wa il faut s’y préparer. Nous devons avoir des outils pour bien transmettre le Message de Dieu. Car la manière dont nous communiquons aux gens est très importante. Et surtout nous retrouvons ce travail de purification. Nettoyer son cœur des impuretés afin que le Message soit transmis avec sincérité. 

 

Références:
1) Al Ghazzali Mohammed, traduit par Rachad Hrazem, Fiqh Sira, la biographie du prophète Mohammed (saws), édition Maison d’Ennour, Paris, France, 2013, 4ème édition, page 51
2) Ibid, page 52
3) Ibid, page 52
4) Ibid, page 53
5) Ibid, page 54
6) Mezziani Sofiane, la sira du Prophète expliquée aux jeunes: pour une réforme de la jeunesse musulmane, édition maison d’ennour, Paris, France, 2009, 1ère édition, page 17
7) Al Ghazzali Mohammed, traduit par Rachad Hrazem, Fiqh Sira, la biographie du prophète Mohammed (saws), édition Maison d’Ennour, Paris, France, 2013, 4ème édition, page 55
8) Mezziani Sofiane, la sira du Prophète expliquée aux jeunes: pour une réforme de la jeunesse musulmane, édition maison d’ennour, Paris, France, 2009, 1ère édition, page 19
9) Al Ghazzali Mohammed, traduit par Rachad Hrazem, Fiqh Sira, la biographie du prophète Mohammed (saws), édition Maison d’Ennour, Paris, France, 2013, 4ème édition, page 55
10) Ibn Sayyid al Nas, traduit par Shakkel Siddiq, Lumière des yeux ou le guide précieux (précis de la biographie du Prophète (saws), édition maison d’ennour, Paris, France, 2015, 1ère édition, page 45
11) Mezziani Sofiane, la sira du Prophète expliquée aux jeunes: pour une réforme de la jeunesse musulmane, édition maison d’ennour, Paris, France, 2009, 1ère édition, pages 20-21
12) Ibid, page 22
13) Al Ghazzali Mohammed, traduit par Rachad Hrazem, Fiqh Sira, la biographie du prophète Mohammed (saws), édition Maison d’Ennour, Paris, France, 2013, 4ème édition, page 56
14) Mezziani Sofiane, la sira du Prophète expliquée aux jeunes: pour une réforme de la jeunesse musulmane, édition maison d’ennour, Paris, France, 2009, 1ère édition, page 23
15) Al Ghazzali Mohammed, traduit par Rachad Hrazem, Fiqh Sira, la biographie du prophète Mohammed (saws), édition Maison d’Ennour, Paris, France, 2013, 4ème édition,page 58
16) Mezziani Sofiane, la sira du Prophète expliquée aux jeunes: pour une réforme de la jeunesse musulmane, édition maison d’ennour, Paris, France, 2009, 1ère édition, page 30
17) Ibid, page 33
18) Ibid, page 33
19) Ibid, page 34
20) Ibid, pages 61-62
21) Mezziani Sofiane, la sira du Prophète expliquée aux jeunes: pour une réforme de la jeunesse musulmane, édition maison d’ennour, Paris, France, 2009, 1ère édition, page 37
22)  Ibid, page 59
23) Mezziani Sofiane, la sira du Prophète expliquée aux jeunes: pour une réforme de la jeunesse musulmane, édition maison d’ennour, Paris, France, 2009, 1ère édition, page 37
24) Ibid, page 40
25) Al Ghazzali Mohammed, traduit par Rachad Hrazem, Fiqh Sira, la biographie du prophète Mohammed (saws), édition Maison d’Ennour, Paris, France, 2013, 4ème édition ,pages 64 à 66

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Dans la même catégorie :

Construction de la société à Médine

Construction de la société à Médine

Allah (swt) a ordonné l’ordre au Prophète (saws) d’émigrer à Médine dans le but d’établir une société inédite dans un lieu plus sécurisé .Le Prophète (saws) a fondé la société à Médine autour de trois axes fondamentaux: l’édification de la mosquée. Ensuite la mise en...

Le voyage nocturne et l’Ascension

Le voyage nocturne et l’Ascension

Le voyage nocturne et l’Ascension sont évoqués dans deux sourates. Mais qu'est ce que le voyage nocturne ? Quelle est la différence avec l'ascension ? Comment ces événements se sont-ils déroulés ? Quels enseignements peut-on en tirer ?   Récits dans le Coran...

L’émigration du Prophète (saws)

L’émigration du Prophète (saws)

Publié le 15 octobre 2021   Quelques temps après que le Prophète (saws) autorisa aux musulmans d’émigrer à Médine, c’était au tour du Prophète (saws). Mais quel compagnon a joué un rôle clé ? Comment s’est déroulé ce départ ?   Le stratagème des qurayshites...

L’appel à Allah: une obligation

L’appel à Allah: une obligation

Publié le 21 mai 2021   Le Prophète (saws) a reçut l'ordre d'appeler à Allah. Cet appel se fit par étapes. Mais comment cela s'est-il déroulé ? Quel méthode le Prophète (saws) a t-il utilisé ? L’ordre d’appeler à Allah   Un jour le Prophète (saws) reçut...

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Restons en contact !

Les dernières publications

sourate al asr : le temps

sourate al asr : le temps

A travers sourate al asr nous allons développer un thème essentiel : le temps. Cet élément qui aujourd'hui est négligé alors qu'Allah (swt) nous a averti dans le Coran de faire attention à notre capital temps.  Présentation de sourate al asr   (3)وَٱلْعَصْر(1)...

poème la croyance en Allah (swt)

poème la croyance en Allah (swt)

  Lorsqu’on prononce la shahada Cela signifie qu’on croit en Allah (swt). Il (swt) nous a créés dans le but de L’adorer Et surtout de ne rien Lui associer. Mais nous ne pouvons pas adorer, aimer notre Créateur Sans Le connaître à travers Ses Noms et Ses Attributs...

A la rencontre de Mohammed (saws)

A la rencontre de Mohammed (saws)

"A la rencontre de Mohammed", un livre que je vous recommande. Il est facile à lire, simple à comprendre, autant pour les jeunes que les adultes.    L’auteur, Omar Sulaiman, évoque la vie du Prophète (saws) sous un angle particulier, très intéressant. Il a évoqué...