Héritage du musulman envers son proche non musulman

Publié le 21 Sep, 2020

Article rédigé par Sophie Rabahi

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

Le conseil Européen de la Fatwa et de la Recherche estime qu’il ne faut pas priver les musulmans de l’héritage laissé par leurs proches non musulmans ainsi que des legs qu’ils leur destinent. Il estime que ceci ne contredit en rien le hadith authentique stipulant que « le musulman n’hérite pas du non musulman et le non musulman n’hérite pas du musulman. » (Al Boukhari et Mouslim d’après Ousama ibn Zeyd). Car le non musulman dont il est question dans ce hadith est le non musulman en guerre contre les musulmans.

A noter qu’au début de l’Islam, les musulmans n’étaient pas privés de l’héritage de leurs proches non musulmans. Ceci est l’avis d’un certain nombre de compagnons dont Mou’adh ibn Jabal et Mou’awiya ibn Abi Soufiane. Ceci est également l’avis d’un nombre de tabi’ine dont Sa’id ibn al Moussayyab, Mohammed ibn al Hanafiyya, Abou Ja’far al Baqir, Masrouq ibn al Ajda’. Ibn Taymiya et son élève Ibn al Qayyim accordent la prévalent à cet avis.

Décision 1/5

 

Référence
Extrait du livre Fatwas contemporaines du conseil européen de la fatwa et de la recherche, compilées et traduites par Moncef Zenati, de Moncef Zenati, éditions havre de savoir, 2015, pages 53-54

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Dans la même catégorie :

Souhaiter de bonnes fêtes aux non musulmans

Souhaiter de bonnes fêtes aux non musulmans

Il s'agit d'une question importante et sensible en particulier pour les musulmans résidant en occident. De nombreuses questions sont parvenues au Conseil venant des musulmans et musulmanes qui vivent dans les pays occidentaux et coexistent avec les non musulmans,...

Les objectifs de la shari’a

Les objectifs de la shari’a

La shari'a est la Loi d'Allah. Mais qu'est ce que la shari'a ? Quels sont ses objectifs ?  Quel a été le travail des savants à ce sujet ?   Définition de la shari’a   Au sens littéral la shari’a est « le chemin qui mène à une eau pure, qui ne s’interrompt...

Lien entre la fatwa et les finalités de la shari’a

Lien entre la fatwa et les finalités de la shari’a

Dans un précédent article, nous avons parlé des finalités de la shari'a. Ici nous allons voir quel est leur lien avec la fatwa.      Définition de la fatwa     Au sens étymologique la fatwa signifie une réponse donnée à une question posée. Au sens...

Résider dans un pays non musulman

Résider dans un pays non musulman

Le conseil européen de la fatwa et de la recherche a émis la fatwa suivante.   Première partie   On a beaucoup et longtemps parlé de la question de la résidence du musulman en dehors des pays musulmans. Nous avons par ailleurs, entendu des avis caractérisés...

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Restons en contact !

Les dernières publications

poème la croyance en Allah (swt)

poème la croyance en Allah (swt)

  Lorsqu’on prononce la shahada Cela signifie qu’on croit en Allah (swt). Il (swt) nous a créés dans le but de L’adorer Et surtout de ne rien Lui associer. Mais nous ne pouvons pas adorer, aimer notre Créateur Sans Le connaître à travers Ses Noms et Ses Attributs...

A la rencontre de Mohammed (saws)

A la rencontre de Mohammed (saws)

"A la rencontre de Mohammed", un livre que je vous recommande. Il est facile à lire, simple à comprendre, autant pour les jeunes que les adultes.    L’auteur, Omar Sulaiman, évoque la vie du Prophète (saws) sous un angle particulier, très intéressant. Il a évoqué...

al Hassan al Basri : un homme qui mettait en pratique

al Hassan al Basri : un homme qui mettait en pratique

Al Hassan al Basri fait partie des tabi'ines. Mais qui est-il ? Qu'a t-il de particulier qui le distingue d'autres tabi'ines ? Comment a-t-il été utile à la communauté ?    Ses origines   Al Hassan al Basri est né à Médine en l’an 28 de l’hégire pour...