Histoire et étapes du pèlerinage

Publié le 20 Juil, 2020

Article rédigé par Sophie Rabahi

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

Nous sommes arrivés à la période du pèlerinage. Mais qu’est ce que le pèlerinage ? Quel est le but du pèlerinage ? Comment devons-nous l’accomplir ? Quelles sont les rites qui composent le pèlerinage ? Quelle histoire se cache derrière le rite du sa’y ? Pourquoi effectuons-nous la lapidation des stèles ? 

 

Allah (swt) dit “la première Maison qui ait été édifiée pour les gens, c’est bien celle de Bakka bénie et une bonne direction pour l’univers. Là s’y trouvent des signes évidents, parmi lesquels l’endroit où Abraham s’est tenu debout; et quiconque y entre est en sécurité. et c’est un devoir envers Allah pour les gens qui ont les moyens, d’aller faire le pèlerinage de la Maison. Et quiconque ne croit pas…Allah Se passe largement des mondes.” Sourate 3 Versets 96-97 (1)

 

Qu’est ce que le pèlerinage ?

 

C’est d’aller à la Mecque dans l’objectif d’y effectuer des rites spécifiques. Le pèlerinage est le cinquième pilier de l’Islam. Il fut établie en l’an 6 de l’Hégire selon l’avis de la majorité des savants. (2)

 

Le statut juridique du pèlerinage

 

Il est obligatoire pour tout musulman d’effectuer le pèlerinage une fois dans sa vie. Pour la majorité des savants (Abou Hanifa, Malik et Ahmed), le musulman est dans l’obligation d’accomplir le pèlerinage dès qu’il en a les capacités financières et physiques. Car si il le repousse il commet un péché. (3)

 

Les mérites du pèlerinage

 

D’après Abou Houreyra (ra), le Prophète (saws) a dit “ al ’omra about les péchés commis entre celle-ci et la précédente, et le pèlerinage pur de tout péché n’a d’autre récompense que le Paradis” (rapporté par al Boukhari et Mouslim)

D’après Abou Houreyra (ra), le Prophète (saws) a dit “celui qui fait le pèlerinage sans commettre ni immoralité, ni dévergondage, retourne chez lui aussi pur que le jour où sa mère l’a mis au monde.” (rapporté par al Boukhari et Mouslim) (4)

 

Les conditions pour effectuer le pèlerinage

 

Pour que le pèlerinage soit valide il faut être musulman, pubère, avoir toutes ses capacités mentales et physiques.

 

Concernant la femme musulmane

 

Pour les femmes, il faut être accompagnées d’un mahram ( père, mari, grand père, fils, petit fils, frère, oncle paternel, oncle maternel, etc) ou groupe de femmes fiable. Il y a divergence entre les savants à ce sujet mais si la femme fait le pèlerinage sans mahram ils estiment qu’il est valide.

Pour la majorité des savants, il est recommandé à la femme de demander l’autorisation de son mari pour effectuer le pèlerinage. Mais s’il ne lui donne pas son accord elle peut tout de même s’y rendre car c’est un pilier obligatoire. Contrairement à al ‘omra où elle ne peut pas partir sans l’autorisation de son mari. (5)

 

Effectuer le pèlerinage pour une personne vivante ou décédée

 

Contrairement à la majorité des savants, Malik interdit d’accomplir le pèlerinage pour une personne, qu’elle soit vivante ou morte. Sauf si le défunt l’a souhaité dans ces dernières volontés, mais cela reste tout de même répréhensible. Il devra ne devra pas dépasser le tiers de l’héritage pour les dépenses du pèlerinage. (6)

 

Objectifs du pèlerinage

 

Apprendre à se soumettre à Dieu et à Sa volonté

 

Dieu à travers ce pèlerinage nous demande d’effectuer des rites selon un ordre précis dont lui Seul connaît la raison de cet ordre. Mais les rites prescrits ont des sens bien spécifiques comme le fait de se mettre en état de sacralisation signifie se couper de ce bas monde, de nos passions et de nos désirs. (7)

 

Le pèlerinage nous enseigne la solidarité

 

Le Pèlerinage a pour but de nous enseigner la solidarité car la Ka’ba représente le Tawhid (l’unicité de Dieu). Et il apprend également à la communauté musulmane d’être unie. Car tous les musulmans effectuent ensemble les même rites, ayant le même objectif: la soumission à Dieu. (8)

 

Le pèlerinage nous inculque l’harmonie et le respect

 

Le Pèlerinage nous inculque la sérénité, à vivre en harmonie avec soi même et autrui. Il y est interdit toute polémique et tout mauvais comportement.  Il faut donc respecter les gens, les animaux, la nature, etc. Dieu dit : « Le Pèlerinage a lieu dans des mois connus. Si l’on se décide de l’accomplir, alors point de rapport sexuel, point de perversité, point de dispute pendant le Pèlerinage » (Sourate  2 Verset  197). Ce pèlerinage nous apprend également la compassion, l’indulgence, la douceur, la tolérance, etc. Ce sont des éléments clés pour vivre sereinement dans la société. (9)

 

Le pèlerinage nous apprend l’égalité

 

Lors du pèlerinage nous sommes tous égaux face à Dieu, il n’y a plus de différence de classes sociales, d’origines, etc. Tous les musulmans sont habillés pareils et réalisent le même objectif. C’est lors du pèlerinage que le Prophète (saws) le jour de ‘Arafa a dit : « Ô hommes ! Votre Seigneur est Un, et votre père est un. Nul préférence n’est accordée à l’arabe par rapport au non arabe, ni au non arabe par rapport à l’arabe, ni au noir par rapport au rouge, ni au rouge par rapport au noir, qu’en fonction de la piété » (10)

 

Les différents types de pèlerinage

 

Le pèlerinage dit “ifrad”

 

C’est de faire uniquement le pèlerinage. Pour Malik et Shafi’i c’est le meilleur type de pèlerinage. Le pèlerin n’a pas à immoler de bête. (11)

 

Le pèlerinage dit “tamattou’”:

 

C’est de commencer par effectuer en premier al ‘omra. Puis le 8 Dhull Hijja le pèlerin accomplit le pèlerinage. Pour les hanbalites, c’est le meilleur type de pèlerinage. Le pèlerin doit immoler une bête. Mais pour celui qui est dans l’incapacité de le faire il doit jeûner dix jours. C’est à dire trois jours lors du pèlerinage et sept jours lorsqu’il est chez lui. (12)

 

Le pèlerinage dit “qiran”

 

C’est d’avoir l’intention de faire al ‘omra et al hadj (pèlerinage) en même temps. Pour les hanafites c’est le meilleure type de pèlerinage. (13)

 

Les rites du pèlerinage

 

Se mettre en état de sacralisation “al ihram”

 

La propreté

 

Il est recommandé au pèlerin de se couper les ongles, de s’épiler les aisselles et le bas ventre. Puis de faire ses grandes ablutions, même pour les femmes indisposées ou en locchies. Ensuite de mettre le vêtement du ihram pour les hommes. Les femmes s’habillent normalement avec le visage découvert.

 

Prière et invocation

 

Ensuite, faire deux raka’ats: dans la première raka’a il est de la sunna de réciter sourate al Kafiroun et dans la 2ème raka’a de réciter sourate al Ikhlas. Puis de terminer par cette invocation: “Seigneur Dieu! C’est vers toi que je me dirige et c’est à Toi que je m’attache fortement. Seigneur Dieu épargne moi ce qui me préoccupe et ce à quoi je n’ai pas porté d’intérêt. Seigneur DIeu! approvisionne moi de piété et pardonne moi mes péchés.”

 

Prononcer la formule pour entrer en état de sacralisation

 

Durant le trajet, il ne faut pas oublier de réciter l’invocation du voyage. Lorsque la personne arrive à hauteur du miqat (point de repère), elle se met en état d’ihram qui s’effectue par l’intention relatif au cœur. Mais il est recommandé de la formuler  “j’ai l’intention d’effectuer le pèlerinage”. Puis prononcer at-talbiya qui est obligatoire pour les malikites et les hanafites. La formule d’at-talbiya: labbaykAllahoumma labbayk, labbayka la charika laka labbayk, innal hamda wan-ni’mata laka wal moulk la charika lak.” (14)

 

L’entrée à la Mecque

 

En arrivant à la Mecque le pèlerin se dirige vers la mosquée sainte et y entre par la porte “as-Salam” en récitant l’invocation “je cherche refuge auprès de Dieu le grand, auprès de sa noble face et de sa royauté éternelle, contre Satan le lapidé. au nom de Dieu, Seigneur Dieu, accorde la paix et bénédiction à Mohammed (saws) ainsi qu’à sa famille. Seigneur Dieu, pardonne moi mes péchés et ouvre moi la porte de Ta miséricorde.” (15)

 

L’accomplissement du Tawaf

 

Puis, le pèlerin débute le tawaf où il effectue sept tours autour de la Ka’ba qui se termine par deux raka’ats et boire l’eau de Zamzam. Si la personne effectue un hadj de type tamattou’ , elle doit effectuer as-sa’y (les 7 aller-retour entre Safa et Marwa) car ce tawaf est al ‘omra. Il faut donc couper ses cheveux pour marquer fin d’al ‘omra. (16)

 

Passer la nuit à Mina

 

Celui qui a choisi le hadj de type tamattou’, le 8 Dhul hijja il se met à nouveau en état de ihram avant de se rendre à Mina. Car il s’est désacralisé après avoir effectué al ‘omra. Mais pour les autres il suffit juste de se rendre à Mina, d’effectuer les prières de dhohr et d’al ‘asr, et maghreb et ‘Isha. Puis de passer la nuit afin de se préparer pour ‘Arafat. (17)

 

Se rendre à ‘Arafat

 

Ensuite, le 9 Dhull hijja le pèlerin quitte Mina après al maghreb en disant le takbir (Allahouakbar), le tahlil (la ilaha illa Allah) et la talbiya. Le pèlerin doit effectuer les grandes ablutions avant d’entrer à ‘Arafat si cela lui est possible. Il se rend à ‘Arafat au moment où le soleil quitte le zénith. Il fait des invocations, prononce le takbir, la talbiya et récite le Coran. Il regroupe la prière de dhohr et d’al ‘asr puis il assiste au sermon de l’imam. (18)

 

Aller à Mouzdalifa

Arrivé à l’heure d’al maghreb le pèlerin se rend à Mouzdalifa en disant la talbiya et en faisant des invocations. Il effectue al maghreb et al ‘Icha sous la forme de la prière du voyageur. Puis il y passe la nuit. Après al Fajr il se rend à al Mash’ar al Haram où il effectue des invocations jusqu’à  peu avant le lever du soleil. (19)

 

Le sacrifice et la lapidation des stèles

 

Le 10 Dhull hijja est le jour du sacrifice. Le pèlerin doit effectuer la lapidation de la stèle d’al ‘aqaba (la grande stèle) à partir du lever du soleil. Puis  il immole une bête et se rase la tête ou se coupe les cheveux. Et il finit par le tawaf al ifada. Pour l’imam Malik le pèlerin effectue as-sa’y.Ensuite le pèlerin passe la nuit à Mina pendant les jours de tashriq où il lapide chaque jour les trois stèles (le 11,12,13 de Dhull hijja.) Ces lapidations des stèles se font entre le moment où le soleil quitte le zénith et son coucher. Il faut lapider les stèles avec sept cailloux. Pendant ces trois jours de tashriq, le pèlerin passe la nuit à Mina qui est obligatoire pour la majorité des savants. Pour les hanafites c’est juste recommandé. (20)

 

Le Tawaf d’adieu

 

Ensuite le pèlerin se rend à la Mecque pour effectuer le tawaf d’adieu et clôturer par deux raka’ats. Mais si le pèlerin a choisi le hadj de type ifrad, il est recommandé pour lui d’effectuer al ‘omra. Donc il doit se rendre à at-Tan’im pour se mettre en état de sacralisation. Ensuite, il se rend à la Mecque pour effectuer les rites d’al ‘omra. Puis il accomplis le tawaf d’adieu. (21)

 

Visiter la mosquée Prophète (saws)

 

Il est recommandé de se rendre à la mosquée du Prophète (saws) à Médine si le pèlerin ne l’a pas fait avant d’effectuer le pèlerinage. (22)

 

Histoire de la construction de la Ka’ba

 

Au temps de Ibrahim (aws)

 

Ibrahim (aws) construisit la Ka’ba sur ordre de Dieu. Dieu dit “ Et quand Nous indiquâmes pour Ibrahim le lieu de la maison en lui disant: “Ne M’associe rien et purifie Ma maison pour ceux qui tournent autour, pour ceux qui s’y tiennent debout et pour ceux qui s’y inclinent et se prosternent. Et fais aux gens une annonce pour le Hajj. Ils viendront vers toi, à pied, et aussi sur toute monture venant de tout chemin éloigné.” Sourate Al Hajj Versets 26-27 (23)

Elle fut établie dans le but d’adorer Dieu. Dieu dit « et tandis qu’Ibrahim élevait les assises de la Maison avec l’aide d’Isma’il : « Notre maître, veuille l’accepter de Nous ! Tu es l’entendant, le connaissant. » Sourate 2 Verset 127
Elle symbolise le monothéisme et l’unité des musulmans car les gens viennent de tous les pays du monde entier pour effectuer le pèlerinage. (24)

 

Au temps de Mohammed (saws)

 

De nombreux intempéries ont rendu la Ka’ba fragile. Donc il était impératif de la reconstruire. A cet époque, le Prophète Mohammed (saws) avait 35 ans, soit cinq ans avant la Révélation. Il participa à cette reconstruction en portant des pierres.
Lors de la pose de la pierre les Qurayshites n’arrivaient pas à se décider de la personne qui la mettrait. Alors ils décidèrent que la première personne qui entrerait choisirait la personne. Et c’est Mohammed (saws) qui rentra le premier. Il proposa de mettre un tissu sous la pierre noire afin que chaque tribu prennent un coin et la porte ensemble. (25)

 

Au temps de Yazid ibn Mou’awiya

 

Elle fut reconstruite à la fin de l’an 36 de l’Hégire, à la suite d’une bataille où les hommes dirigés par al Houssain ibn Noumayr as-Sakouny bombardèrent la Mecque qui brûla en partie. Elle fut donc fragilisée. Abdallah ibn az-Zoubeyr demanda aux gens s’il était préférable de la reconstruire ou de la restaurer avec ce qu’il se trouve dedans. Ibn ‘Abbas lui conseilla de la restaurer. Mais Abdallah ibn az-Zoubayr décida trois jours après de détruire complètement la Ka’ba pour la reconstruire. (26)

 

Au temps de Abdelmalik ibn Marwan

 

Mouslim rapporte de Ata’a : « Après l’élimination d’Ibn az-Zoubeyr, al Hajjaj envoya une lettre à Abdelmalik ibn Marwan dans laquelle il l’informa du succès de sa mission militaire ainsi que des modifications qu’Ibn az-Zoubayr avait introduites à la Ka’ba. Abdalmalik lui répondit alors de maintenir la hauteur de la Maison, de retrancher les 6 coudées ajoutées à la longueur et de boucher la porte ouverte. Al Hajjaj détruisit la Ka’ba puis la reconstruisit.” (27)

 

Objectif de la lapidation des stèles

 

Le rite de la lapidation des stèles symbolise la résistance au mal. Lorsque le prophète Ibrahim (aws)  jeta des pierres à Satan quand il essaya de le dissuader de sacrifier son fils Isma’il. (28)

 

Histoire du rite du sa’i (parcours entre Safa et Marwa)

 

A la recherche d’eau entre Safa et Marwa

 

Al Boukhari a rapporté dans son Sahih que Sa’d ibn Jubayr a dit que Ibn ‘Abbas a raconté que Ibrahim (aws) emmena sa femme Hajar avec son fils Isma’il (aws) dans le désert à côté de la Ka’ba, au dessus de Zamzam. Cet endroit était désert et il n’y avait pas d’eau. L’outre de Hajar se vida, il n’y avait plus aucune goutte d’eau. Donc elle marcha jusqu’au mont Safa pour voir si elle voyait des gens mais en vain. Puis elle se dirigea vers le mont Marwa mais il y avait également personne. Alors elle fit sept aller retour entre Safa et Marwa à la recherche de gens.

 

L’apparition de l’ange

 

Soudain elle entendit une voix et un ange apparut. Il fit un trou à l’endroit de Zamzam, certains disent avec son aile d’autre avec son talon, et de l’eau jaillit. Hajar fit un bassin afin de pouvoir récolter l’eau. Elle pu donc boire et donner à manger à son fils. Puis l’ange lui dit “n’ayez pas peur de la perte et du besoin car ici se trouvera la maison de Dieu que construiront cet enfant et son père. Dieu n’abandonne pas les Siens.” Le rite du sa’y représente cet événement, comme le dit le Prophète (saws) d’après Ibn ‘Abbas. (29)

 

Le pèlerinage est un voyage vers l’au delà, on se coupe de ce bas monde pour laisser place à l’adoration de Dieu seulement. Avant d’effectuer le pèlerinage il est important de connaître ses étapes, en quoi cela consiste pour pouvoir le vivre pleinement. Après l’avoir effectué le musulman revient laver de tous ses péchés commis. Dieu lui offre un nouveau départ. Comme le Prophète (saws) le dit « Quiconque accomplit le pèlerinage pour plaire à Allah et n’y profère aucune mauvaise parole, ni ne commet aucune mauvaise action, retournera du Hadj (lavé de tout péché) comme au jour de sa naissance. » (Boukhari et Mouslim)

 

Références
(1) Mawlawi, Fayçal, Simplification des règles des actes cultuels, traduit par Moncef Zenati, éditions Bayane, Paris, France, 2012, 1ère édition, page 261
(2) Ibid, page 261
(3) Ibid, page 262
(4) Ibid, pages 262-263
(5) Ibid, page 263
(6) Ibid, page 264
(7) Zenati, Moncef, article: les secrets du pèlerinage, site havre de savoir, 2018
(8) Ibid
(9) Ibid
(10) Ibid
(11) Mawlawi, Fayçal, Simplification des règles des actes cultuels, traduit par Moncef Zenati, éditions Bayane, Paris, France, 2012, 1ère édition, page 277
(12) Ibid, page 278
(13) Ibid, page 279
(14) Ibid, page 269
(15) Ibid, page 304
(16) Ibid, page 304
(17) Ibid, page 305
(18) Ibid, page 305
(19) Ibid, page 305
(20) Ibid, page 306
(21) Ibid, page 306
(22) Ibid, page 306
(23) Abou al Fida’ Ismail Ibn Kathir,Récits des prophètes, traduit par Ali Abboud, édition Dar al Kotob al Ilmiyah, Beyrouth, Liban, 2007, 4ème édition, page 188
(24) al Bouty, Mohammed Said Ramadhan, Fiqh as-Sira: analyses et enseignements, Traduit par Harkat Abdou, édition Dar el Fiker, Beyrouth, Liban, 1995, pages 70-74
(25) Ibid, pages 70-74
(26) Ibid, pages 70-74
(27) Ibid, pages 70-74
(28) Zenati, Moncef, article: les secrets du pélerinage, site havre de savoir, 2018
(29) Al Achqar Sulayman Abdullah, l’authentique des récits prophétiques, traduit par Abou Ishaq, éditions sabil, 2001, U.E, 1ère édition, page 51-53

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Dans la même catégorie :

La prière du vendredi

La prière du vendredi

Le vendredi est un jour important pour le musulman. La prière est une obligation. Mais pour qui est-elle obligatoire ? En quoi le jour du vendredi est-il particulier ? Quels actes effectués ce jour là ? Quelles sont les mérites de la prière du vendredi ? Statut...

Les règles du voyage

Les règles du voyage

Allah (swt) dans son immense générosité nous a facilité dans plusieurs situations. Et notamment lorsque nous sommes en voyage. Mais quelles sont les dérogations que le Législateur nous a donné durant le voyage ? Est-il permis à la femme de voyager seule ? Quelles sont...

La zakat: importance et objectifs

La zakat: importance et objectifs

La zakat fait partie des piliers de l’Islam. Mais qu’est ce que réellement la zakat ? Quelles sont les conditions pour la donner ? Quels sont ses objectifs ?   Définition de la zakat   Comme le dit sheykh Fayçal al Mawlawi dans son ouvrage "simplification...

Objectifs et importance de la prière

Objectifs et importance de la prière

La prière est un des piliers de l'islam, elle est essentielle à la vie du musulman. Mais quels sont ses objectifs ? En quoi est-elle si importante ? Quels sont ses bienfaits ? Comment a t-elle été prescrite ?    Définition de la prière   La prière est une...

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Restons en contact !

Les dernières publications

poème la croyance en Allah (swt)

poème la croyance en Allah (swt)

  Lorsqu’on prononce la shahada Cela signifie qu’on croit en Allah (swt). Il (swt) nous a créés dans le but de L’adorer Et surtout de ne rien Lui associer. Mais nous ne pouvons pas adorer, aimer notre Créateur Sans Le connaître à travers Ses Noms et Ses Attributs...

A la rencontre de Mohammed (saws)

A la rencontre de Mohammed (saws)

"A la rencontre de Mohammed", un livre que je vous recommande. Il est facile à lire, simple à comprendre, autant pour les jeunes que les adultes.    L’auteur, Omar Sulaiman, évoque la vie du Prophète (saws) sous un angle particulier, très intéressant. Il a évoqué...

al Hassan al Basri : un homme qui mettait en pratique

al Hassan al Basri : un homme qui mettait en pratique

Al Hassan al Basri fait partie des tabi'ines. Mais qui est-il ? Qu'a t-il de particulier qui le distingue d'autres tabi'ines ? Comment a-t-il été utile à la communauté ?    Ses origines   Al Hassan al Basri est né à Médine en l’an 28 de l’hégire pour...