Trouve Dieu et tu auras tout trouvé

Publié le 25 Juil, 2020

Article rédigé par Sophie Rabahi

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

Dans cet article il y sera résumé une conférence donné par Tayeb Chouiref en 2018. Il parle du sujet “qu’a trouvé celui qui t’as perdu et qu’a perdu celui qui t’as trouvé.”  Cette intervention est très intéressante, elle est à la fois spirituelle et philosophique. Il nous amène à réfléchir sur des problématiques essentielles. Par exemple, comment fait-on pour sortir de l’oubli de Dieu et pour rentrer dans le dhikr ? Quels obstacles nous empêchent d’avancer dans notre cheminement ? Pourquoi je ne m’épanouie pas plus ? Pourquoi ma foi ne grandit pas ? 

 

L’importance de vivre dans la proximité avec Dieu

 

La personne qui a prononcé cette parole parle à Allah (swt). Elle Le glorifie en mettant l’accent sur le fait que celui qui s’est éloigné de Dieu (swt), tous les bienfaits qu’il a acquit dans cette vie d’ici bas ne lui sert à rien, ce ne sont que des “illusions”.
Et la personne qui s’est rapprochée de son Seigneur (swt), qui vit dans Sa proximité a tout gagné dans ce bas monde. Même s’il a perdu des bienfaits tels que son travail, l’un de ses proches, etc, il lui reste l’essentiel : Allah (swt).

Car il ne faut pas dépenser toute son énergie pour acquérir les choses de ce bas monde qui sont éphémères. Tous les bienfaits que Dieu (swt) nous donne à l’exception de la foi, Il peut nous les enlever à tout moment.

Le Prophète (saws) a dit “Le meilleur de la foi c’est que tu saches que Dieu est avec toi où que tu sois.”

Si nous ne sommes pas conscient de cela c’est que nous avons un problème au niveau de notre foi (‘aqida) et qu’il faut la revoir à la base. Soit que nous avons un problème au niveau de notre comportement, c’est à dire que nous effectuons des actions qui nuisent à notre foi et nous empêchent d’accéder à al ihsan.

 

Comment faire pour sortir de l’oubli de Dieu et pour rentrer dans le dhikr (le rappel de Dieu) ?

 

Tayeb Chouiref nous dit qu’il y a deux manières d’être présent avec Dieu.

De façon directe, à travers les actes d’adoration. Et de façon indirecte c’est à dire, lorsque nous regardons la création nous voyons le Créateur. A travers les êtres humains nous décelons l’action du Créateur car Il a donné aux individus des qualités comme l’intelligence, la générosité, etc. Il faut donc voir à travers leurs qualités, l’action d’Allah (swt), pour se rappeler de Lui. Car c’est Lui qui donné tous ces bienfaits.

Il faut être capable de voir avec la gratitude (ash-shoukr) et être reconnaissant envers Lui (swt) pour tous les bienfaits qu’Il nous a donné. C’est cela aussi le rappel de Dieu.

Mais également voir son Seigneur (swt) lorsque nous sommes éprouvés. Se dire que notre épreuve n’est pas facile mais qu’elle est là pour donner un sens à notre vie. Car c’est à travers les épreuves qu’Il nous éduque, qu’Il nous apprend à relativiser, que nous apprécions les choses que nous ne voyons plus.

Les épreuves sont autant dans la difficulté que la facilité. Et il faut savoir les apprécier afin d’en tirer le plus de bénéfices possible pour nous améliorer.

Comme les compagnons, que ce soit les hommes ou les femmes. Il n’y avait aucun événement qui les détournaient du rappel de Dieu (swt). Car ils avaient conscience qu’ils étaient les représentants de Dieu sur Terre.

 

Qu’a trouvé celui qui t’as perdu et qu’a perdu celui qui t’as trouvé?

 

Lorsqu’il nous arrive une chose c’est parce qu’Allah (swt) l’a décidé et l’a réalisé à l’aide d’instrument intermédiaire. Il faut être convaincu que Dieu (swt) va nous aider et qu’Il nous donne des miracles au quotidien.

SI nous voulons changer intérieurement, il faut passer par la connaissance. Non pas celle des livres mais celle de l’expérience. Celle qui se trouve dans les épreuves. Car le cheminement vers Dieu (swt) c’est une expérience vécue.

 

Quels obstacles nous empêchent d’avancer ?

 

Premièrement, nous donnons trop d’importance aux choses extérieures et nous ne consacrons pas assez de temps à Allah (swt). Lorsque nous Le mettons au centre nos priorités, nous ne négligeons pas le reste de notre vie car notre vie familiale, professionnelle, etc., vont être illuminées et améliorées par notre relation que nous avons avec notre Seigneur (swt).

Et deuxièmement, si nous n’avons pas de vie spirituelle, nous aurons beau essayer d’améliorer les choses qui ne vont pas, elles ne pourront pas se développer. Car nous n’avons pas renforcer notre lien avec notre Créateur.

 

Dans cet article est présenté de manière succincte les différents éléments de cette conférence. Mais je vous invite à l’écouter pour plus de précision, et pour vous amener davantage à réfléchir sur ce sujet qui est essentiel. Car al mouhasaba (l’examen de conscience) est un travail que tout croyant doit faire régulièrement. D’ailleurs je vous invite à lire l’article intitulé « vigilance du cœur et examen de conscience » d’al Ghazzali sur le blog . Il nous donne les clés pour pouvoir effectuer correctement notre examen de conscience.

 

Présentation du conférencier

 

Cette conférence a été donné par Tayeb Chouiref qui est docteur en islamologie, spécialiste de la mystique musulmane et des sciences du Hadith. Il a enseigné  la langue arabe dans l’enseignement secondaire et a donné des cours à l’université Charles de Gaulle à Lille. Il est écrivain et conférencier. Aujourd’hui il se consacre à la traduction et à l’édition de textes majeurs du patrimoine arabo-musulman. Vous pouvez consulter son site internet.

 

Référence
Chouiref, Tayeb, Trouves Dieu et tu auras tout trouvé, Ligue des musulmans de Belgique, youtube, 2019

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Dans la même catégorie :

Médites ton Coran comme tu respires

Médites ton Coran comme tu respires

Zeyneb de Coran de mon coeur propose une série de podcast très intéressante à écouter. Elle nous invite à nous connecter avec notre Coran. J’ai choisi de résumer l’épisode : médites ton Coran comme tu respires.   Le Prophète (saws) était un coran qui marche, le...

Les conditions de la fatwa en occident

Les conditions de la fatwa en occident

Publié le 31 mai 2022   Dans cette vidéo, sheykh Larabi Becheri nous parle de la fatwa. Quelles sont ses conditions et comment la fatwa doit prendre en compte le contexte. Tout d’abord sheykh Larabi Becheri définit ce qu’est une fatwa. Il dit « c’est la réponse...

Etre proche d’Allah de Dalila Lassouaoui

Etre proche d’Allah de Dalila Lassouaoui

Publié le 20 septembre 2021   Etre proche d'Allah est essentiel dans notre vie. Dalila Lassouaoui nous parle dans cette vidéo des derniers versets de la sourate al Baqara qui évoquent le cheminement pour se rapprocher d’Allah.   Les privilèges reçus lors de...

L’adoration de Dieu s’étend à toute la vie

L’adoration de Dieu s’étend à toute la vie

Publié le 27 août 2021   Sheykh Moncef Zenati nous fait découvrir l’Islam dans une série de vidéo intitulé « qu’est ce que l’Islam ? » sur la chaîne youtube Islam tout simplement. Dans cette vidéo il nous parle de la globalité dans l’adoration (ash-shoumoul)....

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Restons en contact !

Les dernières publications

poème la croyance en Allah (swt)

poème la croyance en Allah (swt)

  Lorsqu’on prononce la shahada Cela signifie qu’on croit en Allah (swt). Il (swt) nous a créés dans le but de L’adorer Et surtout de ne rien Lui associer. Mais nous ne pouvons pas adorer, aimer notre Créateur Sans Le connaître à travers Ses Noms et Ses Attributs...

A la rencontre de Mohammed (saws)

A la rencontre de Mohammed (saws)

"A la rencontre de Mohammed", un livre que je vous recommande. Il est facile à lire, simple à comprendre, autant pour les jeunes que les adultes.    L’auteur, Omar Sulaiman, évoque la vie du Prophète (saws) sous un angle particulier, très intéressant. Il a évoqué...

al Hassan al Basri : un homme qui mettait en pratique

al Hassan al Basri : un homme qui mettait en pratique

Al Hassan al Basri fait partie des tabi'ines. Mais qui est-il ? Qu'a t-il de particulier qui le distingue d'autres tabi'ines ? Comment a-t-il été utile à la communauté ?    Ses origines   Al Hassan al Basri est né à Médine en l’an 28 de l’hégire pour...