Histoire du Prophète Houd (aws)

Publié le 16 Juin, 2020

Article rédigé par Sophie Rabahi

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

Publié le 16 juin 2020

 

Dans cet article nous allons évoquer l’histoire du Prophète Houd (aws) et s’arrêter sur les enseignements qu’il en ressort. Tout d’abord il y sera évoqué sa tribu, quel genre de personne s’y trouve. Puis comment le Prophète Houd (aws) a appelé son peuple à Dieu. Quelle est la qualité principale que le prédicateur doit avoir pour faire face aux opposants. Et enfin quel châtiment Dieu leur a t-il donné face à leur réaction.

 

La tribu du Prophète Houd (aws)

 

Le Prophète Houd (aws) faisait partie de la tribu des A’ad ibn Ou’ss ibn Sem ibn Nouh. C’est une tribu arabe, demeurant des Ahqafs dans les montagnes du sable (jabal ar-Ramal). Ses montagnes se trouvent au Yémen, entre Oman et Hadramout dans la vallée de Moghith. Ils vivaient dans de grandes tentes. (1) 

 

Le peuple des ‘Ad

 

Le peuple des ‘Ad faisaient partis des premiers idolâtres après le déluge. Ils vénéraient les idoles appelées Seda, Semouda, Hera. Le Prophète Houd (aws) fut donc envoyé pour appeler à Allah (swt). (2) 

Néanmoins, les ‘Ad étaient des arabes  mécréants, durs, qui adoraient les idoles. Ils se trouvaient dans le chemin de la désobéissance. Et c’est pour cette raison qu’Allah (swt) leur envoya Houd (aws) pour les appeler à l’Unicité. Mais le peuple des ‘Ad ont fait traité Houd (aws) de menteur. Ils l’ont insulté et se sont opposés à lui. (3) 

La réaction du peuple face à la prédication de Houd (aws)

 

Le Prophète Houd (aws) leur parla de manière sage et respectueuse. Mais le peuple s’enorgueillit. Il se croyait plus fort que Houd (aws). 

Son peuple lui demanda de lui montrer le châtiment de Dieu (swt). Il lui dit : « te voici qui viens pour nous faire adorer Allah seul, désobéir à nos ancêtres et nous opposer à leurs principes traditionnels. Donc, si tu es véridique en ce que tu dis de ta mission, tu dois nous affliger de ce dont tu nous menaces. Car en tout cas nous ne croyons pas en toi. Nous ne te suivons pas et nous ne te prenons pas pour véridique. » Puis ils ont ajouté « que tu nous exhortes ou pas, cela nous est parfaitement égal ! Ce ne sont là que des mœurs des anciens, nous ne serons nullement châtiés. » Sourate les poètes Versets 136-138

 

L’avertissement de Houd (aws) contre le châtiment de Dieu

 

Alors le Prophète Hud (aws) leur répondit qu’ils ont mérité le châtiment et la colère d’Allah (swt). Dieu (swt) dit « Comment est ce que vous refusez d’adorer Allah l’Unique sans associé. De lui attribuer à Sa place des idoles que vous aviez déjà sculptées et volontairement appelées par leurs noms de divinités. Et auxquelles vous et vos ancêtres avez attribué des qualités symboliques sans qu’Allah n’y fasse descendre aucune preuve ni aucun argument ? Si vous continuez à refuser la vérité, à suivre ouvertement le faux et à prendre pour futile mon commandement de changer votre attitude, vous devrez à présent attendre de la part d’Allah, le châtiment, le malheur et la torture tous irrévocables. » (Sourate al A’raf Verset 71) (4) 

 

La prédication: un chemin qui n’est pas simple

 

Nous pouvons voir que lorsque Houd (aws) appelle à l’Unicité d’Allah (swt) et à respecter les commandements divins, son peuple est pris d’orgueil. Tout comme le fut Satan face à Adam (aws). Ils se sont sentis invincibles, au dessus de tout. Et ils pensaient que rien ne pouvait leur arriver. Ils se moquaient de Houd (aws), ils refusaient la vérité en émettant le fait qu’il était fou.

Néanmoins, le Prophète Houd (aws) resta patient face à leurs railleries. Cela nous montre l’exemple en ce qui concerne la voie de la prédication. Tout comme les Prophètes (aws), le prédicateur doit s’attendre de la part de certaines personnes à des moqueries, de la jalousie, etc. Mais en aucun il ne doit baisser les bras. Au contraire, il doit être fort, s’endurcir face aux polémiques.

 

La patience : une des qualités du prédicateur

 

Une des qualités du prédicateur est la patience. Elle concerne tout musulman car c’est une obligation dans l’Islam. Elle est égale à la moitié de la foi. Et c’est une des clés pour accéder au Paradis. Allah (swt) dit  « paix sur vous pour ce que vous avez enduré comme est bonne votre demeure finale. » (Sourate 13Verset 24)  (5) 

La patience permet à l’être humain d’atteindre son objectif. Il y a trois types de patience: 

 

La patience dans l’obéissance à Dieu

 

C’est être constant dans les prescriptions de Dieu, les effectuer de manière véridique. Et en respectant la forme voulue par le Législateur. On retrouve cette forme de patience dans l’histoire du Prophète Ibrahim (aws).

 

La patience vis-à-vis de la désobéissance

 

S’écarter des péchés de manière continue. Le Prophète Youssouf (aws) caractérise bien cette forme de patience. (6) 

 

La patience face à l’adversité

 

C’est le fait que lorsque nous sommes confrontés à une épreuve, nous devons nous plaindre uniquement à Dieu (swt). Supporter avec patience car Allah (swt) nous éprouve tout au long de notre vie. La vie d’ici bas n’est pas un repos pour le croyant, Dieu (swt) le teste dans tous les aspects de sa vie: sa santé, de ses biens, de sa famille…. Dieu dit « très certainement Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim et de diminution de biens, de personnes et de fruits. Et fais la bonne annonce aux endurants. » Sourate 2Verset 155 (7)  

 

Le soutien de Dieu envers les patients

 

Un très beau hadith du Prophète (saws) vient résumer cette patience . Abdallah ibn ‘Abbas (ra) a dit “un jour que je me trouvais en croupe derrière le Prophète (saws), il a dit :«O jeune homme! je vais t’apprendre quelques paroles. Montre toi attentif envers Dieu et Dieu te protégera. Montre toi attentif envers Dieu  et tu Le trouveras à tes côtés. Si tu demandes, adresse toi à Dieu….. Rappelle toi de Dieu dans l’aisance et Il se rappellera de toi dans la gêne. Sache que ce qui t’a manqué ne t’était pas destiné. Sache que le triomphe accompagne la patience, que le soulagement fait suite à l’affliction et que la facilité suit la difficulté. » (8) 

Egalement nous pouvons souligner dans cette histoire que Houd (aws) finit par invoquer Allah (swt) pour qu’Il lui vienne en aide. Il (aws) s’est senti démuni et il s’est tourné vers Allah (swt). C’est la chose que nous devons tous faire lorsque nous sommes face à un problème. Invoquer Allah (swt) afin qu’Il nous donne la solution car lui seul détient la clé de l’issue.

 

Le châtiment d’Allah envers le peuple de Houd (aws)

 

La description de ce châtiment dans le Coran

 

La description détaillé de leur châtiment se trouve dans le Coran. Dieu dit  « puis, voyant un nuage se dirigeant vers leurs vallées, ils dirent : « voici un nuage qui nous apporte de la pluie. » Au contraire, c’est cela même que vous cherchiez à hâter. C’est un vent qui contient un châtiment douloureux. C’est ainsi que ces gens là ont été d’abord affligés par la sécheresse en tant que châtiés. Cette sécheresse dura trois ans. Le peuple dépendait de l’agriculture et les animaux moururent. L’eau était rare et la terre s’assécha. Car même ayant demandé de l’arrosage, même ayant cru qu’un nuage survenu aurait pu être une miséricorde de la part d’Allah, un tel nuage n’était en vérité, qu’un vent à un châtiment douloureux. C’est pourquoi Allah leur dit « au contraire ! c’est cela même que vous cherchiez à hâter. » (Sourate al Ahqaf Verset 24)

 

Le récit du châtiment de Mohammed ibn Ishaq ibn Bachar

 

Dieu leur donna une sécheresse

 

Mais également Mohammed ibn Ishaq bin Bachar nous rapporte ce récit. « Allah a cessé de faire pleuvoir pendant trois années sur ces gens là jusqu’à les accabler après qu’ils l’avaient mécru. Puis chaque fois que les gens souffraient d’un malheur quelconque et qu’ils demandaient d’en être débarrassés par Allah, ils se conduisaient de la sorte à l’intérieur de la Ka’ba qui étaient connue et peuplée par les A’maliq, les descendants de A’mliq ibn Lawz ibn Sem ibn Nouh. Ces descendants avaient pour chef un homme nommé Mouawya ibn Bakr dont la mère était Jelheza bint al Kheiberi, l’une des descendantes des ‘Ad.

 

L’envoi d’une délégation pour demander la pluie

 

Un jour, les ‘Aad ont envoyé en délégation 70 hommes pour prier afin d’obtenir la pluie, auprès d’al Ka’ba. Ils sont descendus au passage chez Mouawya ibn Bakr où ils se sont installés pendant un mois en buvant du vin et en entendant le chant d’al Jeradatan.

A la fin de leur long séjour, Mouawya s’étant attendri à leur égard et ayant honte de leur ordonner de partir, a composé le poème en faisant allusion à leur obligation de partir. Puis il a commandé à ses deux chanteuses de leur chanter. Les hommes prenant acte de l’objectif de leur voyage se sont levés et ils sont partis à la Ka’ba où ils ont invoqué Allah en faveur de leur peuple.

 

La proposition de Dieu

 

Quand le prieur Qail ibn A’nze se mit à invoquer, Allah a formé trois nuages : l’un blanc, le second rouge et le troisième noir. Alors une voix appelé du ciel, Qayl, en lui disant « choisis, pour toi ou pour ton peuple un de ces trois nuages. » Ensuite à Qayl qui dit « j’ai choisi le nuage noir car il est le plus abondant en eau ». La Voix céleste lui a crié « tu viens de choisir une cendre stérile qui va faire périr tous les A’ad, qui ne laissera enfuir ni père ni fils, qui va rendre tous les êtres flétris, excepté les Lawzya, Al Hamada. » (9) 

 

Un vent glacial les anéantit

 

Ayant vu le nuage se diriger vers eux, venant de la vallée Al Moghtith, les gens ont cru que c’était un nuage de pluie. Mais c’était tout le contraire. Allah dit  «  au contraire ! c’est cela même que vous cherchiez à hâter. C’est un vent qui contient un châtiment douloureux, détruisant tout, par le commandement de son Seigneur. » Sourate al Ahqaf Versets 24-25 (10) 

Selon Ibn Mas’oud, Ibn ‘Abbas et quelques autres savants, un vent froid et puissant anéantit les A’ad. Ce vent dura sept nuits et huit jours consécutifs. Il emportait les gens, il les propulsait en l’air pour les jeter de haut en bas en leur fracassant la tête. Puis ils tombèrent par terre sans tête.(11)  

 

Ne pas se fier aux apparences

 

Ici la puissance d’Allah (swt) est frappante. Mais nous apprenons surtout qu’il ne faut pas se fier aux apparences. Celui à qui il a été demandé de choisir entre trois nuages prit celui qui était le plus noir pensant qu’il serait plein d’eau. Mais il ne contenait aucune goutte d’eau. Ce qui importait c’était le contenu du nuage et pas son aspect extérieur.

Et il en est de même pour les êtres humains, il ne faut pas s’arrêter aux apparences, ne pas juger avant de connaître autrui. Le Prophète (saws) a dit « Allah ne regarde certes ni vos corps ni vos actes mais Il regarde vos cœurs. » Comme dans notre vie il se peut qu’une chose soit en apparence bien pour nous alors qu’elle est un mal et inversement. Seul Allah (swt) sait ce qui est bien ou mal pour Ses créatures.

 

Nous voyons à travers l’histoire du Prophète Houd (aws) encore une fois que la patience est de rigueur, que le chemin de la prédication est semé d’embuche. Mais  ce n’est pas infaisable, il ne faut pas se décourager. Lorsqu’une épreuve nous affecte, nous devons repenser aux épreuves des Prophètes (aws). Car dans chaque épreuve nous pouvons nous référer à une histoire d’un Prophète et méditer sur son comportement face à celle-ci. Comme avec le Prophète Ayoub (aws) que je vous invite à lire sur le blog, face à la maladie et à la perte de ses proches, le Prophète Adam (aws) face à la désobéissance, le Prophète Youssouf (aws) face à la tentation, etc.

 

Références:
  1. Abou Al Fida’ Ismail Ibn Kathir, Récits des Prophètes, Traduit par Ali Abboud, édition Dar al Kotob al Ilmiyah, Beyrouth, Liban, 2007, 4ème édition, page 110
  2. Ibid, 111
  3. Ibid, 115
  4. Ibid, pages 120-121
  5. Zenati, Moncef, L’appel à Dieu: règles et fondements, édition havre de savoir, havre de savoir, France, 2016, 1ère édition, pages 64-65
  6. Ibid, pages 66-67
  7. Ibid, page 69
  8. Mustafa al Bugha et Muhyi ad-Din Mistu, Al Wafi: commentaire des 40 hadith de l’imam an-Nawawi, édition maison d’ennour, Paris, France, 2013, 1ère édition, pages 151-152
  9. Abou Al Fida’ Ismail Ibn Kathir, Récits des Prophètes, Traduit par Ali Abboud, édition Dar al Kotob al Ilmiyah, Beyrouth, Liban, 2007, 4ème édition, pages 122-123
  10. Ibid, page 123
  11. Ibid, pages 125-126

 

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Dans la même catégorie :

Le Prophète Salih (aws) et la chamelle

Le Prophète Salih (aws) et la chamelle

Salih (aws) est le prophète qu'Allah (swt) envoya au peuple des Thamoud. Mais pourquoi a t-il été envoyé ? Qu'a fait son peuple pour qu'il soit  châtié par Allah (swt) ?    Les Thamud: le peuple de Salih (aws)   C'était un peuple qui habitait dans la contrée...

Le Prophète Chou’ayb (aws)

Le Prophète Chou’ayb (aws)

Publié le 17 novembre 2020   Le Prophète Chou'ayb (aws) a été envoyé au peuple Madyan juste après le Prophète Lot (aws). Mais qui est ce peuple ? Comment le prophète Chou'ayb (aws) les a t-il appelé à Dieu ? Et quelle fut leur réaction ? Quel châtiment Allah leur...

Le Prophète Lot (aws)

Le Prophète Lot (aws)

Publié le 16 novembre 2020   Le récit du peuple de Lot (aws) est le plus important qui s’est produit à la période du Prophète Ibrahim (aws). Mais qui est le peuple de Sodome ? Comment le prophète Lot (aws) a t-il appelé son peuple à revenir à Dieu ? Quelle fut...

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Restons en contact !

Les dernières publications

sourate al asr : le temps

sourate al asr : le temps

A travers sourate al asr nous allons développer un thème essentiel : le temps. Cet élément qui aujourd'hui est négligé alors qu'Allah (swt) nous a averti dans le Coran de faire attention à notre capital temps.  Présentation de sourate al asr   (3)وَٱلْعَصْر(1)...

poème la croyance en Allah (swt)

poème la croyance en Allah (swt)

  Lorsqu’on prononce la shahada Cela signifie qu’on croit en Allah (swt). Il (swt) nous a créés dans le but de L’adorer Et surtout de ne rien Lui associer. Mais nous ne pouvons pas adorer, aimer notre Créateur Sans Le connaître à travers Ses Noms et Ses Attributs...

A la rencontre de Mohammed (saws)

A la rencontre de Mohammed (saws)

"A la rencontre de Mohammed", un livre que je vous recommande. Il est facile à lire, simple à comprendre, autant pour les jeunes que les adultes.    L’auteur, Omar Sulaiman, évoque la vie du Prophète (saws) sous un angle particulier, très intéressant. Il a évoqué...