Abou Hourayra: le plus grand rapporteur de hadiths

Publié le 10 Juin, 2022

Article rédigé par Sophie Rabahi

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

Abou Hourayra (ra) fait partie des compagnons du Prophète (saws). Mais qui est-il ? Comment s’est-il démarqué des autres compagnons? 

 

Présentation d’Abou Hourayra (ra)

 

Plusieurs versions existent concernant son prénom. (1) Le plus connu c’est qu’Abou Hourayra (ra) s’appelait Abd Shams ibn ‘Amir. Mais lors de sa conversion, le Prophète (saws) lui donna le nom de Abd ar-Rahman. Car Abd Shams signifie le serviteur du soleil. Le Prophète (saws) changeait les prénoms des compagnons qui avait une connotation péjorative en Islam. Et il était surnommé Abou Hourayra qui signifie le père de la chatte. Car il avait une chatte qu’il aimait beaucoup et dont il s’occupait énormément. (2)

 

Sa conversion

 

Il s’est converti à Khaybar en l’an 7 de l’Hégire. Quatre ans avant le décès du Prophète (saws). Durant ces dernières années de la vie de Mohammed (saws), Abou Hourayra (ra) resta constamment à ses côtés. Il consacra son temps à la mémorisation des hadiths. Car il était illettré. Il eut le privilège d’avoir une invocation du Prophète (saws) afin que sa mémoire soit développée davantage. (3)

 

Son intelligence exceptionnelle

 

Abou Hourayra (ra) était très intelligent. Il avait une mémoire extraordinaire au point où il retenait tout ce qu’il entendait. C’est le plus grand rapporteur de hadith.  (4)

Allah (swt) lui donna une très grande capacité de mémoire. Marwan ibn al Hakam le testa. Il lui demanda de rapporter certains hadiths du Prophète (saws). Et discrètement, sans qu’Abou Hourayra (ra) ne le sache, son secrétaire notait les hadiths qu’il disait. Puis un an plus tard, il convoqua à nouveau Abou Hourayra (ra) et lui demanda de lui transmettre les mêmes hadiths. Ce qu’il fit mot pour mot.  (5)

 

L’importance de la nuit

 

Abou Hourayra (ra) se repentait énormément. La nuit était pour lui un élément très important, au point que lui, sa femme et sa fille restaient éveillés chacun une partie de la nuit. Ils priaient, évoquaient Allah (swt), toute la nuit.  (6)

Les compagnons étaient très attachés au rapport à la nuit. Ils y donnaient beaucoup d’importance, ils partageaient la nuit entre sommeil et actes d’adoration. Malheureusement aujourd’hui nous avons délaissé cela. Nous passons plus de temps à dormir, et très peu voir même ne pas du tout se lever pour prier la nuit, faire du dhikr. Nous devons changer nos habitudes de vie car la nuit est tellement essentiel qu’au début de la révélation, Allah (swt) avait ordonné au Prophète (saws) de prier la nuit. Puis pour ne pas imposer de difficultés aux musulmans, Allah (swt) en a fait une recommandation seulement. Mais ce n’est pas parce que cela est juste recommandé que nous devons délaisser cette habitude.

 

Vouloir le meilleur pour ses parents

 

Abou Hourayra (ra) était triste que sa mère ne soit pas convertie, elle critiquait le Prophète (saws). Abou Hourayra (ra) raconta au Prophète (saws) ce qu’a dit sa mère le concernant. Et il lui demanda de faire des invocations afin qu’elle se convertisse. Puis en rentrant chez lui, la mère d’Abou Hourayra (ra) se convertit.  (7)

Nous voyons ici qu’Abou Hourayra (ra) souhaitait le meilleur pour sa mère. Malgré tout ce qu’elle disait envers l’islam et le Prophète (saws). Il demanda au Prophète (saws) d’invoquer en sa faveur. Cela doit rappeler à toute personne convertie que malgré les relations qu’elle peut avoir avec ses parents, malgré les comportements qu’ils peuvent avoir envers la religion, il faut invoquer Allah (swt) pour qu’Il les guide dans le chemin de la vérité. Faire les causes mais ne pas oublier que le résultat dépend d’Allah (swt). C’est Lui qui guide qui Il veut. Que nos parents soient musulmans ou non, nous devons les respecter, nous devons vouloir le meilleur pour eux, car ce sont nos parents. Et pour Allah (swt), les parents ont une place très importante.

 

 

La fin de sa vie

 

Salim ibn Bachir ibn Hajal rapporte qu’il s’est mis à pleurer lors de la maladie dont il mourut. “Pourquoi pleures tu ? “ lui dit-on. “je ne pleure pas parce que je vais quitte votre bas monde mais parce que mon voyage est long et mes provisions insuffisantes; je vais me trouver devant une montée et une descente vers le paradis ou l’enfer, et je ne sais pas où je vais être amené?”  (8)

Allah (swt) le rappela à Lui à l’âge de 78 ans en l’an 59 de l’Hégire. il est enterré dans le cimetière d’al Baqi’. (9)

 

Références
1) Ibn al Jawzi, Abou l Faraj, Histoire des grands hommes de l’islam, traduit par Messaoud Boudjenoun, éditions al Bab, 2016, 1ère édition, page 334
2) Khalid, Muhammad Khalid, Des hommes autour du Prophète (saws), traduit par Mohamed Lemine Hamady, éditions Maison d’Ennour, 2014, France, 1ère édition, page 385
3) Ibid, page 379
4) Ibid, page 377
5) Ibid, page 382
6) Ibid
7) Ibid, page 383
8) Ibn al Jawzi, Abou l Faraj, Histoire des grands hommes de l’islam, traduit par Messaoud Boudjenoun, éditions al Bab, 2016, 1ère édition, page 338
9) Khalid, Muhammad Khalid, Des hommes autour du Prophète (saws), traduit par Mohamed Lemine Hamady, éditions Maison d’Ennour, 2014, France, 1ère édition, page 385

 

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Dans la même catégorie :

al Hassan al Basri : un homme qui mettait en pratique

al Hassan al Basri : un homme qui mettait en pratique

Al Hassan al Basri fait partie des tabi'ines. Mais qui est-il ? Qu'a t-il de particulier qui le distingue d'autres tabi'ines ? Comment a-t-il été utile à la communauté ?    Ses origines   Al Hassan al Basri est né à Médine en l’an 28 de l’hégire pour...

L’imam an-Nawawi

L’imam an-Nawawi

L'imam an-Nawawi n'a pas vécu longtemps mais il a laissé un héritage scientifique important. Il a été le seul savant à écrire autant d'ouvrage en si peu de temps. Mais qui est l'imam an-Nawawi ? Quelle a été sa vie ?      Ses origines   Le nom complet...

Le tafsir et ses principaux exégètes

Le tafsir et ses principaux exégètes

Le tafsir est un élément indispensable pour comprendre le Coran. Mais qu'est ce que le tafsir ? Qui peut faire le tafsir ? Quels sont les principaux exégètes ?    Définition du tafsir     Selon az-Zarkachi, au sens terminologique, le Tafsir est “une...

Othman ibn ‘Affan (ra)

Othman ibn ‘Affan (ra)

Othman ibn ‘Affan (ra) fait partie des compagnons du Prophète (saws) mais également c’était le 3ème calife bien guidé. Quelle a été sa vie ? Quelles sont ses qualités ?   La vie de Othman ibn 'Affan (ra)   Othman ibn ‘Affan ibn Abi al ‘As ibn Umayya (ra) est...

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Restons en contact !

Les dernières publications

poème la croyance en Allah (swt)

poème la croyance en Allah (swt)

  Lorsqu’on prononce la shahada Cela signifie qu’on croit en Allah (swt). Il (swt) nous a créés dans le but de L’adorer Et surtout de ne rien Lui associer. Mais nous ne pouvons pas adorer, aimer notre Créateur Sans Le connaître à travers Ses Noms et Ses Attributs...

A la rencontre de Mohammed (saws)

A la rencontre de Mohammed (saws)

"A la rencontre de Mohammed", un livre que je vous recommande. Il est facile à lire, simple à comprendre, autant pour les jeunes que les adultes.    L’auteur, Omar Sulaiman, évoque la vie du Prophète (saws) sous un angle particulier, très intéressant. Il a évoqué...

al Hassan al Basri : un homme qui mettait en pratique

al Hassan al Basri : un homme qui mettait en pratique

Al Hassan al Basri fait partie des tabi'ines. Mais qui est-il ? Qu'a t-il de particulier qui le distingue d'autres tabi'ines ? Comment a-t-il été utile à la communauté ?    Ses origines   Al Hassan al Basri est né à Médine en l’an 28 de l’hégire pour...