Sa’id ibn al Musayyib: un des plus savants tabi’ines

Publié le 29 Nov, 2021

Article rédigé par Sophie Rabahi

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

Publié le 29 novembre 2021

 

Sa’id ibn al Musayyib fait partie des tabi’ines. Mais qui est-il ? Auprès de qui a t-il appris la science ? 

 

Ses origines

 

Sa’id ibn al Musayyib est né en l’an 15 de l’Hégire, deux ans après qu’Omar ibn al Khattab (ra) soit nommé calife. Il avait huit ans quand Omar ibn al Khattab (ra) décéda. Il fait partie du clan des Banu Makhzoum, la tribu de la grand mère paternelle du Prophète (saws). Sa’id ibn al Musayyib fait partie des tabi’ines.

Son grand père s’appelait Hazn et son père al Musayyib. Ils faisaient partis des compagnons du Prophète (saws). Son père faisait partis de ceux qui avaient prêtés serment d’allégeance au Prophète (saws). Sa’id ibn al Musayyib a vécu à Médine.  (1)

 

 

Son apprentissage des sciences

 

Il apprit la science auprès des compagnons. Il était le seul à avoir rapporter des hadiths de Sa’d ibn Abu Waqqas, d’Ibn Abbas, d’Ibn Omar, d’Othman ibn Affan, d’Ali ibn Abi Talib et de son père al Musayyib.

Abou Hurayra était son maître mais il était également son beau père (il avait épousé sa fille). Sa’id ibn al Musayyib était considéré par les spécialistes du hadith comme le tabi’ines le plus fiable dans la transmission des hadiths.

Il voyageait plusieurs jours pour aller chercher un hadith. Il était considéré comme le plus savant des jugements du Prophète (saws) et des compagnons. Il disait “il ne reste personne ayant une meilleure connaissance de tous les jugements qu’ont prononcés le Prophète (saws), Abou Bakr et Omar que moi.” (2)

 

Sa’id ibn al Musayyir : le plus savants de son époque

 

Il était surnommé le rapporteur de ‘Omar car il était le spécialiste des jugements de Omar ibn al Khattab (ra). Les savants à son époque le considéraient comme le meilleur d’entre eux. A tel point que certains savants ne donnaient pas de fatwas jusqu’à ce que Sa’id ibn al Musayyib reçut la question. Il donnait des cours dans la mosquée du Prophète (saws) alors que les compagnons étaient vivants. (3)

Makhul ash-Shami, un savant du Sham dit “j’ai fais le tour de la terre entière à la recherche de la science et je n’ai trouvé personne d’aussi savant que Sa’id ibn al Musayyib.”

Il était rigoureux et très respectueux quand il transmettait un hadith. Il disait “je déteste rapporté une parole du Prophète (saws) alors que je suis allongé” (4)

 

Les qualités de Sa’id ibn al Musayyib

 

Abu al Faraj ibn al Jawzi a dit “les gens le respectaient tellement qu’ils demandaient la permission d’entrer chez lui de la même manière qu’ils le faisaient pour les gouverneurs.” Il s’était détaché des choses de ce bas monde, des futilités.

Il était indulgent même avec les personnes qui commettaient des péchés. Il disait “toute personne qu’elle soit noble, savante ou méritoire a des défauts. Cependant il y a des gens dont il ne convient pas d’évoquer les défauts; ceux dont les mérites sont supérieures à leurs manquements.” (5)

C’était un homme qui restait éveillé la nuit, il lisait énormément le Coran et il était attaché aux mosquées et à la prière en commun. il veillait la nuit.

Sa’id ibn al Mussayib ne fréquentait pas les personnes de pouvoir, ni les riches mais il était respectueux envers eux. Il n’acceptait aucun argent de leur part. Il leur pardonnait si l’une d’entre elles était injuste envers lui.  (6)

 

Le mariage de sa fille

 

Il préféra donner sa fille comme épouse à son étudiant Kuthayr ibn Abu Wada’ah plutôt qu’au fils du calife Abd al Malik ibn Marwan. Car Kuthayr était orphelin de père, il pouvait offrir comme dot que deux dirhams alors que sa fille était l’une des plus femmes et l’une des plus savantes de Médine. (7)

Mais Sa’id ibn al Mussayib dit “certes ma fille est un dépôt que l’on m’a confié. J’ai cherché à travers cela à améliorer sa situation.” que pensez vous qu’il serait advenu d’elle ds le château des omeyyades ? quels effets auraient eu sur elle ses vêtements, ses meubles, ces servants et servantes à ses ordres ? femme de calife qu’en serait-il de sa religion ?” (8)

 

La fin de sa vie

 

Durant les derniers jours de sa vie, il fut touché par une maladie. Il est décédé en l’an 94 de l’Hégire à l’âge de 80 ans. C’était l’année appelé l’année des fouqaha car une grand nombre d’entre eux sont décédés cette année ci.  (9)

 

Quelques paroles de Sa’id ibn al Musayyib

 

Il dit “ne dites pas un petit Coran, une petite mosquée car tt ce qui est à Allah est sublime et grand.” (10)

Abi Aissa al Khurasani rapporte que Sa’id a dit “ne fréquentez pas les assistants des tyrans afin de ne pas voir vos bonnes oeuvres diminuer.”  (11)

 

 

Références:
1) Abû Harûn Salim, Les plus beaux récits des savants de la Sunnah, tiré de Siyar A’lâm an-Nubala’ de l’imam adh-Dhahabi, édition islam chroniques, 2019, 2ème éditin, pages 273-174
2) Ibid, page 275
3) Ibid, page 276
4) Ibid, page 289
5) Ibid, pages 277-278
6) Ibid, pages 280-281
7) Ibid, page 281
8) Ibid, page 286
9) Ibid, page 288
10) Ibid, page 288
11) Ibn al Jawzi, Abou l-Faraj, Histoires des grands Hommes de l’islam, traduit par Messaoud Boudjenoun, éditions El Bab, 2016, 1ère édition, page 438

 

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Dans la même catégorie :

al Hassan al Basri : un homme qui mettait en pratique

al Hassan al Basri : un homme qui mettait en pratique

Al Hassan al Basri fait partie des tabi'ines. Mais qui est-il ? Qu'a t-il de particulier qui le distingue d'autres tabi'ines ? Comment a-t-il été utile à la communauté ?    Ses origines   Al Hassan al Basri est né à Médine en l’an 28 de l’hégire pour...

L’imam an-Nawawi

L’imam an-Nawawi

L'imam an-Nawawi n'a pas vécu longtemps mais il a laissé un héritage scientifique important. Il a été le seul savant à écrire autant d'ouvrage en si peu de temps. Mais qui est l'imam an-Nawawi ? Quelle a été sa vie ?      Ses origines   Le nom complet...

Le tafsir et ses principaux exégètes

Le tafsir et ses principaux exégètes

Le tafsir est un élément indispensable pour comprendre le Coran. Mais qu'est ce que le tafsir ? Qui peut faire le tafsir ? Quels sont les principaux exégètes ?    Définition du tafsir     Selon az-Zarkachi, au sens terminologique, le Tafsir est “une...

Othman ibn ‘Affan (ra)

Othman ibn ‘Affan (ra)

Othman ibn ‘Affan (ra) fait partie des compagnons du Prophète (saws) mais également c’était le 3ème calife bien guidé. Quelle a été sa vie ? Quelles sont ses qualités ?   La vie de Othman ibn 'Affan (ra)   Othman ibn ‘Affan ibn Abi al ‘As ibn Umayya (ra) est...

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Restons en contact !

Les dernières publications

poème la croyance en Allah (swt)

poème la croyance en Allah (swt)

  Lorsqu’on prononce la shahada Cela signifie qu’on croit en Allah (swt). Il (swt) nous a créés dans le but de L’adorer Et surtout de ne rien Lui associer. Mais nous ne pouvons pas adorer, aimer notre Créateur Sans Le connaître à travers Ses Noms et Ses Attributs...

A la rencontre de Mohammed (saws)

A la rencontre de Mohammed (saws)

"A la rencontre de Mohammed", un livre que je vous recommande. Il est facile à lire, simple à comprendre, autant pour les jeunes que les adultes.    L’auteur, Omar Sulaiman, évoque la vie du Prophète (saws) sous un angle particulier, très intéressant. Il a évoqué...

al Hassan al Basri : un homme qui mettait en pratique

al Hassan al Basri : un homme qui mettait en pratique

Al Hassan al Basri fait partie des tabi'ines. Mais qui est-il ? Qu'a t-il de particulier qui le distingue d'autres tabi'ines ? Comment a-t-il été utile à la communauté ?    Ses origines   Al Hassan al Basri est né à Médine en l’an 28 de l’hégire pour...