L’imam al Ghazzali

Publié le 23 Avr, 2021

Article rédigé par Sophie Rabahi

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

L’imam al Ghazzali a écrit de nombreux ouvrages en spiritualité, jurisprudence, philosophie, etc. Mais il est surtout connu pour son célèbre ouvrage Revivification des sciences de la religion. Mais qui est l’imam al Ghazzali ? Quelle vie a t-il eu ? 

 

Les origines de l’imam al Ghazzali

 

 

L’imam al Ghazzali s’appelle Abu Hamid Muhammad ibn Muhammad at-Tûsi al Ghazzali, il est perse. Il est né en l’an 450 de l’Hégire à Tus, qui se trouve à Khurasân dans le nord est de l’Iran. Lorsqu’il est né c’était le règne des Seldjoukides.Il perdit son père très jeune mais cela ne l’empêcha pas de partir à la quête du savoir dans sa région natale qui était l’un des plus éminents centre du savoir du monde musulman.(1)  Il étudia avec son frère Ahmed à Tus puis à Jurjan le droit musulman (fiqh) Shafi’ites. (2)

Son apprentissage

 

L’imam al Ghazzali avait une intelligence hors norme, il était doté d’une très grande réflexion. Ce qui va lui permettre de devenir un des plus grands théologiens, juristes, penseurs et mystiques de l’Islam. (3)

Puis il continua son apprentissage à la madrassa Nizamiyya à Nishapur avec sheykh al Juwayni, l’un des plus grands savants de l’époque. (4) Il restera avec lui jusqu’à sa mort en 478 de l’Hégire. (5) C’est à cette période qu’il commença a écrire ses premiers ouvrages dont un traité d’oussoul al fiqh (fondements de la religion). (6)

 

 

L’enseignement de l’imam al Ghazzali

 

Ensuite il intégra la cour de Nizam al Mulk qui règne sur l’empire des Seldjoukides. Il lui fut donné le titre de “Eminence parmi les Savants” . Nizam al Mulk le nomma à la tête de la madrassa Nizamiyyah de Bagdad. Il y dispensera des cours de fiqh durant quatre ans et donnera de nombreuses fatawas. L’imam al Ghazzali devint une grande référence de l’école du fiqh shafi’ite, domaine dans lequel il rédigea de nombreux ouvrages. Il s’intéressa également au développement de la petite enfance, il souhaitait instaurer un programme ayant pour but de développer leur esprit et leur caractère dans un cadre islamique. (7)

 

Elargissement de ses connaissances

 

Puis il entrepris des études de philosophie et de logique afin d’avoir de la matière pour contrer l’héritage de la pensée grecque antique de son peuple qui défendent l’éternité du monde, la non existence de Dieu, etc. Pour cela il rédigea une introduction “Maqasid al falasifa” (les fondements des philosophes) dans lequel il résume les idées philosophiques connues à son époque. Et en l’an 488 de l’Hégire son ouvrage Tahafut al Falasifa (l’incohérence des philosophes) est publié. Il y contre avec brio les arguments des partisans d’Aristote et de Platon, ils montrent leurs contradictions. Il démontre que la raison même si elle est limitée par sa nature ne contredit pas la Révélation mais coexistent. Cet ouvrage aura une influence sur la pensée européenne. Il sera l’un des 1er écrits du monde musulman à être traduit de l’arabe au latin. (8) Cet oeuvre sera appelé par la suite al Hujjat al Islam (la preuve de l’Islam) par ses contemporains. Il fut considéré comme le moujaddid de son siècle.  (9)

 

La retraite spirituelle d’al Ghazzali

 

Mais l’imam al Ghazzali vécu un mal être spirituelle et personnelle. Il décida d’arrêter l’enseignement pour faire une retraite de 10 ans. Il pensait que sa transmission du savoir n’était plus effectué pour satisfaire Allah mais par la recherche de la gloire et du prestige. Alors il délaissa ses postes à responsabilités, il donna sa fortune et décida de se couper de ce bas monde pour s’isoler.

Il décida d’effectuer al hajj, il pris la route pour Damas, Jérusalem, Médine, la Mecque. Il vécut comme un ascète, ne se consacrant plus qu’à la purification de son âme. (10)

L’écriture de son plus célèbre ouvrage

 

Puis il commença à rédiger un ouvrage intitulé “Ilya ‘Ulum ad-Din” (la revivification des sciences de la religion) qui devint un livre incontournable jusqu’à nos jours. Ce livre a révolutionné le monde musulman. (11) Il achèvera cet oeuvre en l’an 495 de l’Hégire. (12)

Cet ouvrage est un guide spirituel qui aborde tous les aspects de la vie de l’Homme ici bas. (13)  Il se compose de quatre sections dont chacune comporte dix livres. La première section concerne al ibadat : les obligations cultuelles. La deuxième section al adat (les coutumes: comme mariage…). La troisième section al muhlikat (il parle des actes nuisibles à l’homme : les vices et les défauts comme l’envie, la colère…). La quatrième section traite d’al munjiyat: les vertus religieuses qui sauvent tel que le repentir (14)

 

Reprise de l’enseignement

 

Une fois son ouvrage achevé il retourna à Tus, sa ville natale, où il va reprendre l’enseignement au sein d’une zawiya qu’il a créé. Il y accueille les étudiants dans un cadre monastique et il y publie ses travaux. Il publia entre autre “l’alchimie du bonheur” qui est une version revue de son célèbre ouvrage en langue perse. (15)

En l’an 499 de l’Hégire il accepte de prendre à nouveau la tête d’une madrassa Nizamiyyah à Nishapur où il restera quatre ans puis il enseignera à Bagdad. (16)

 

La mort de l’imam al Ghazzali

 

L’imam al Ghazzali décéda en 505 H. Il laissa 70 ouvrages. Ses théories sur l’éducation influenceront pendant des siècles l’enseignement primaire, secondaire et universitaire. Ses ouvrages sur la spiritualité , la philosophie, le rapport entre Raison et Révélation influenceront jusqu’à nos jours la pensée musulmane.  (17)

 

Paroles de l’imam al Ghazzali

 

Sois sûr que si dans ta quête de savoir ton but est d’acquérir par là quelque chose pour toi même, de dépasser tes semblables, d’attirer l’attention des hommes sur toi et d’amasser des vanités mondaines, alors tu es sur le point de réduire ta religion à néant, de te détruire et de vendre la vie éternelle pour celle d’ici bas; ton commerce sera vain et ne t’attirera pas le moindre profit. mais si à l’inverse, en recherchant le savoir, ton intention et ton but sont entre Allah et toi, de recevoir la guidée et non d’acquérir simplement des connaissance, alors réjouis toi car les anges déploieront leurs ailes pour toi quand tu marcheras.” (18)

L’imam al Ghazzali était un homme très pieux qui renonça à ce bas monde pour se consacrer au développer de sa relation avec Allah. Il laissa tout derrière lui, sa gloire, sa richesse, etc. pour se remettre en question, pour revoir son intention afin de revenir dans le domaine de la science plus proche d’Allah.

 

Références:
1) Meyer, ‘Issa, Héros de l’Islam, éditions Ribat, Paris, France, 2020, page 243
2) Al Ghazzali, le tabernacle des Lumières (Michkat al Anwar), traduit par Roger Deladrière, éditions du seuil, 1981, 1ère édition, page 10
3) Meyer, ‘Issa, Héros de l’Islam, éditions Ribat, Paris, France, 2020, page 243
4) Al Ghazzali, le tabernacle des Lumières (Michkat al Anwar), traduit par Roger Deladrière, éditions du seuil, 1981, 1ère édition, page 10
5) Meyer, ‘Issa, Héros de l’Islam, éditions Ribat, Paris, France, 2020, page 243
6) Al Ghazzali, le tabernacle des Lumières (Michkat al Anwar), traduit par Roger Deladrière, éditions du seuil, 1981, 1ère édition, page 10
7) Meyer, ‘Issa, Héros de l’Islam, éditions Ribat, Paris, France, 2020, page 243
8) Ibid, page 244
9) Ibid, page 245
10) Ibid, page 243
11) Ibid, page 246
12) Al Ghazzali, le tabernacle des Lumières (Michkat al Anwar), traduit par Roger Deladrière, éditions du seuil, 1981, 1ère édition, page 19
13) Meyer, ‘Issa, Héros de l’Islam, éditions Ribat, Paris, France, 2020, page 247
14) Al Ghazzali, le tabernacle des Lumières (Michkat al Anwar), traduit par Roger Deladrière, éditions du seuil, 1981, 1ère édition, page 19
15) Meyer, ‘Issa, Héros de l’Islam, éditions Ribat, Paris, France, 2020, page 247
16) Ibid, page 247
17) Ibid, pages 248-249
18) Ibid, page 249

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Dans la même catégorie :

al Hassan al Basri : un homme qui mettait en pratique

al Hassan al Basri : un homme qui mettait en pratique

Al Hassan al Basri fait partie des tabi'ines. Mais qui est-il ? Qu'a t-il de particulier qui le distingue d'autres tabi'ines ? Comment a-t-il été utile à la communauté ?    Ses origines   Al Hassan al Basri est né à Médine en l’an 28 de l’hégire pour...

L’imam an-Nawawi

L’imam an-Nawawi

L'imam an-Nawawi n'a pas vécu longtemps mais il a laissé un héritage scientifique important. Il a été le seul savant à écrire autant d'ouvrage en si peu de temps. Mais qui est l'imam an-Nawawi ? Quelle a été sa vie ?      Ses origines   Le nom complet...

Le tafsir et ses principaux exégètes

Le tafsir et ses principaux exégètes

Le tafsir est un élément indispensable pour comprendre le Coran. Mais qu'est ce que le tafsir ? Qui peut faire le tafsir ? Quels sont les principaux exégètes ?    Définition du tafsir     Selon az-Zarkachi, au sens terminologique, le Tafsir est “une...

Othman ibn ‘Affan (ra)

Othman ibn ‘Affan (ra)

Othman ibn ‘Affan (ra) fait partie des compagnons du Prophète (saws) mais également c’était le 3ème calife bien guidé. Quelle a été sa vie ? Quelles sont ses qualités ?   La vie de Othman ibn 'Affan (ra)   Othman ibn ‘Affan ibn Abi al ‘As ibn Umayya (ra) est...

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Restons en contact !

Les dernières publications

poème la croyance en Allah (swt)

poème la croyance en Allah (swt)

  Lorsqu’on prononce la shahada Cela signifie qu’on croit en Allah (swt). Il (swt) nous a créés dans le but de L’adorer Et surtout de ne rien Lui associer. Mais nous ne pouvons pas adorer, aimer notre Créateur Sans Le connaître à travers Ses Noms et Ses Attributs...

A la rencontre de Mohammed (saws)

A la rencontre de Mohammed (saws)

"A la rencontre de Mohammed", un livre que je vous recommande. Il est facile à lire, simple à comprendre, autant pour les jeunes que les adultes.    L’auteur, Omar Sulaiman, évoque la vie du Prophète (saws) sous un angle particulier, très intéressant. Il a évoqué...

al Hassan al Basri : un homme qui mettait en pratique

al Hassan al Basri : un homme qui mettait en pratique

Al Hassan al Basri fait partie des tabi'ines. Mais qui est-il ? Qu'a t-il de particulier qui le distingue d'autres tabi'ines ? Comment a-t-il été utile à la communauté ?    Ses origines   Al Hassan al Basri est né à Médine en l’an 28 de l’hégire pour...