La fraternité entre sœurs

Publié le 20 Juin, 2020

Article rédigé par Sophie Rabahi

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

La fraternité est une notion très importante en Islam. Lors de la construction de la société à Médine le Prophète (saws) l’a basée sur la fraternité. Cette fraternité fait partie des finalités de la shar’ia. Mais qu’est ce que la fraternité ? Sur quoi  est-elle fondée ? Et en quoi est-elle si importante ? 

 

Qu’est ce que la fraternité ?

 

La fraternité c’est le fait de ressentir de bons sentiments envers sa sœur. Mais également être enthousiaste pour elle quand Allah (swt) lui donne un bienfait comme si il était pour nous.  C’est le fait d’avoir un bon comportement envers l’autre, d’être véridique. Mais aussi d’avoir une attitude bienveillante à son égard. (1) 

La fraternité c’est se porter mutuellement secours. Empêcher l’agresseur de commettre son acte et de venir en aide à l’opprimé. C’est accompagner sa sœur dans son épreuve, quelle que soit la situation dans laquelle elle se trouve. Et la conseiller quand elle s’éloigne du droit chemin.  (2) 

Tous les êtres humains sont frères car ils descendent tous du Prophète Adam (aws). Certes nous sommes tous différents mais malgré cela un lien uni tous les Hommes par leur origine commune, c’est la fraternité. 

Le Prophète (saws) avait à l’esprit cette fraternité car il a été envoyé comme “miséricorde pour l’humanité” Dieu dit « O Mohammed ! Nous ne t’avons envoyé que comme miséricorde pour l’Univers. » (Sourate 21Verset 107). Par conséquent, il (saws) se comportait de manière fraternelle avec tout le monde, que les personnes soient musulmanes ou non.  (3) 

 

Sur quoi la fraternité est-elle fondée ? 

 

Les hommes sont tous égaux 

 

Tout d’abord la fraternité est fondée sur la notion d’égalité qui fait partie également des finalités de la shari’a. Comme il a été cité précédemment chaque Homme est le descendant d’Adam (aws). Nous sommes tous créés d’argile. De ce fait, nous n’avons pas à nous sentir supérieur à autrui. Ce n’est pas notre richesse, notre couleur de peau, etc, qui nous différencie. Mais notre degré de foi qui se trouve dans notre cœur. 

Comme le dit le Prophète (saws) : « Ô hommes ! Votre Seigneur est Un, et votre père est un. Nul préférence n’est accordée à l’arabe par rapport au non arabe, ni au non arabe par rapport à l’arabe, ni au noir par rapport au rouge, ni au rouge par rapport au noir, qu’en fonction de la piété » (rapporté par al-Bazzar). (4)  

 

Aimer sa sœur

 

Cette fraternité est également basée sur le fait d’aimer sa sœur. D’être heureuse pour elle dans ses moments de bonheur. Et si une une chose l’affecte d’être triste pour elle.  Tel que le dit le Prophète (saws) : « L’un de vous ne serait véritablement croyant jusqu’à ce qu’il aime pour son frère ce qu’il aimerait pour lui-même » (rapporté par al-Boukhari et Mouslim). Cet amour doit s’exprimer par le fait de faire tout son possible pour aider sa sœur et qu’elle soit une priorité avant nous. (5)

 

L’union de la communauté

 

Aussi, la fraternité se fonde sur l’union. La communauté doit être soudée même si nous ne sommes pas d’accord entre nous. Car nous avons le même but qui est l’adoration de Dieu et d’obéir à Ses prescriptions. Allah (swt) dit : « Cette communauté, la vôtre, est une seule communauté, et Je suis votre Seigneur, craignez-Moi donc » (sourate 23 verset 52). (6)

 

La solidarité entre sœurs

 

La fraternité est aussi construite sur la solidarité. Les musulmans doivent être solidaire entre eux dans toutes les situations. Car  Allah (swt) dit : « Entraidez-vous dans l’accomplissement des bonnes œuvres et de la piété » (sourate 5 verset 2). (7)

 

Porter secours à sa sœur

 

Lorsque notre sœur sollicite notre aide nous devons y répondre. Il ne faut pas refuser de lui porter secours même si elle est dans une situation délicate. Car en étant à ses côtés nous pouvons lui éviter de commettre une injustice.  Le Prophète (saws) dit : « Le musulman et le frère du musulman, il ne fait pas preuve d’injustice envers lui et ne l’abandonne pas » (rapporté par al-Boukhari) Le musulman doit toujours être présent pour autrui. (8)

 

Être conciliante envers sa sœur

 

La fraternité est également bâtie sur le fait d’être conciliante envers sa sœur. Dans toutes les situations nous devons apprendre à pardonner à sa sœur, même si elle s’est montrée injuste envers nous. Nous ne devons pas couper ce lien de fraternité qui nous unie. A chaque mauvais acte faite de sa part nous devons lui répondre par une bonne action. Comme Allah (swt) le dit  « Repousse le mal par ce qui est meilleur ; et voilà que celui avec qui tu avais une animosité devient tel un ami chaleureux » Sourate 41 V34. (9)

 

Pourquoi la fraternité est-elle si importante ? 

 

Autrui est indispensable dans notre vie

 

Allah (swt) nous rappelle que la vie n’est pas notre propriété et que nous avons besoin d’autrui pour vivre. De ce fait, autrui à des droits et des devoirs envers nous et inversement. Le fait de repousser le préjudice de sa sœur ou de partager sa peine est un droit envers elle. Le Prophète (saws) a dit “Les musulmans sont frères entre eux. Ils ne sont ni injustes, ni lâcheurs, ni menteurs les uns pour les autres. Celui qui est au service de son frère, Dieu est à son service. Celui qui soulage un musulman, Dieu le soulagera au Jour de la Résurrection.” (al Boukhari et Mouslim) (10) 

L’être humain a besoin de l’autre pour faire face aux difficultés de la vie. Il a besoin de son soutien car seul il lui est difficile d’y faire face. C’est pour cela que nous devons être là pour aider notre sœur dans tous les moments de sa vie. Le Prophète (saws) a dit “Le croyant est pour le croyant comme la construction dt les éléments se tiennent les uns les autres.” (al Boukhari).  Il est interdit d’abandonner sa sœur car elle subira une injustice qui l’amènera à se couper des autres. Et à couper les liens avec ceux qui ne lui ont pas porté secours. (11) 

 

La fraternité: le socle pour construire la société de Médine

 

Lorsque le Prophète (saws) a construit la société à Médine et il l’a établit sur le principe de la fraternité. Car malgré qu’il (saws) est établit un pacte où chacun respecte la religion de l’autre, que tout le monde est égaux, qui protège les habitants de Médine, cela n’a pas été suffisant pour faire face au problème social et économique. Il devait y avoir en plus cette notion de fraternité pour renforcer davantage la société. (12) 

Le fait que les médinois  accueillaient dans leurs demeures leurs frères mecquois ainsi que leurs familles, qu’ils contribuaient  à la construction de leur maison, cela leur a permis d’intégrer les nouveaux venus et de les considérer comme eux. (13) 

Les médinois les aidaient à trouver un emploi, ce qui leur permettait de pouvoir en retour les aider financièrement afin de les  remercier. Ils leur donnaient des astuces pour trouver un travail et en échange les mecquois leur transmettaient les connaissances qu’ils ont acquises depuis dix ans aux côtés du Prophète (saws).(14)

 

La fraternité est un élément indispensable à la survie de la société. Elle permet d’avancer ensemble, de construire une société forte et sereine. Nous oublions trop souvent que nous sommes tous les descendants d’Adam (aws). Il n’y a donc aucun motif pour se sentir supérieur à l’autre. Nous devons avancer ensemble, main dans la main. Se soutenir et être présent dans les bons moments comme dans les mauvais. Et surtout ne jamais juger sa sœur, quoi qu’elle est fait mais l’accompagner pour qu’elle retrouve le droit chemin. Car nous ne sommes personne pour décider du sort d’une personne, c’est Dieu Seul qui décide de pardonner ou non. Allah est Pardonneur et Miséricordieux et nous devons l’être également entre sœurs. 

 

Références

 

  1. Al Ghazzali, Mohammed, L’éthique du musulman: les fondements de la morale, édition al Qalam, traduction M. Fateh, Paris, France, 2016, 1ère édition, page 223
  2. Ibid, page 227
  3. Institut Sira, équipe miséricorde, article livret Miséricorde: la vie de Mohammed (saws), dossier fraternité humaine, Italie, avril 2018, pages 10-11
  4. Zenati, Moncef, article: la fraternité musulmane: fondements et obstacles, 18 mars 2014, site havre de savoir, France
  5. Ibid
  6. Ibid
  7. Ibid
  8. Ibid
  9. Ibid
  10. Al Ghazzali, Mohammed, L’éthique du musulman: les fondements de la morale, édition al Qalam, traduction M. Fateh, Paris, France, 2016, 1ère édition, page 227
  11.  Ibid, pages 229-230
  12. Institut Sira, équipe miséricorde, article: livret Miséricorde: la vie de Mohammed (saws), dossier environnement, Italie, avril 2019, page 84
  13. Ibid, page 85
  14. Ibid, page 86

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Dans la même catégorie :

La calomnie et la médisance

La calomnie et la médisance

La calomnie et la médisance font partie des péchés qui se sont tellement développés dans la société qu’ils sont devenus banaux. Mais qu’est ce que la calomnie ? Quelle est la différence avec la médisance ? quelles sont les conséquences de ses péchés ?  ...

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Restons en contact !

Les dernières publications

poème la croyance en Allah (swt)

poème la croyance en Allah (swt)

  Lorsqu’on prononce la shahada Cela signifie qu’on croit en Allah (swt). Il (swt) nous a créés dans le but de L’adorer Et surtout de ne rien Lui associer. Mais nous ne pouvons pas adorer, aimer notre Créateur Sans Le connaître à travers Ses Noms et Ses Attributs...

A la rencontre de Mohammed (saws)

A la rencontre de Mohammed (saws)

"A la rencontre de Mohammed", un livre que je vous recommande. Il est facile à lire, simple à comprendre, autant pour les jeunes que les adultes.    L’auteur, Omar Sulaiman, évoque la vie du Prophète (saws) sous un angle particulier, très intéressant. Il a évoqué...

al Hassan al Basri : un homme qui mettait en pratique

al Hassan al Basri : un homme qui mettait en pratique

Al Hassan al Basri fait partie des tabi'ines. Mais qui est-il ? Qu'a t-il de particulier qui le distingue d'autres tabi'ines ? Comment a-t-il été utile à la communauté ?    Ses origines   Al Hassan al Basri est né à Médine en l’an 28 de l’hégire pour...