Avoir un cœur sans haine

Publié le 19 Oct, 2020

Article rédigé par Sophie Rabahi

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

Un cœur sans haine est important pour faire preuve de miséricorde. Mais qu’est ce qu’un cœur sain ? Qu’est ce qui éclaire le cœur  ? Quels sont les éléments pour éviter la haine ? 

 

L’homme qui a un cœur sain est apaisé et il a une vie sans haine. Il est content quand autrui a un bienfait que lui ne possède pas. La personne a conscience que Dieu octroie à Ses serviteurs des bienfaits différents. Elle se souvient de ce hadith “O mon Dieu ! le bienfait qui m’est accordé en ce jour ou à l’une de tes créatures provient uniquement de Toi, l’Unique qui n’a pas d’associé. Aussi, à Toi la louange et le remerciement.” (Abou Daoud) (1)

 

Qu’est ce qu’un cœur sain ?

 

C’est un cœur qui est “éveillé” et apaisé lors du souvenir de Dieu. Il vit proche de Lui. La personne éprouve de l’amour et de la crainte envers son Seigneur. Ce cœur a été nettoyé des péchés qui le noircissent et il se voue entièrement à Dieu.

Dieu dit « car les vrais croyants sont ceux dont les cœurs frémissent quand le Nom de Dieu est évoqué. Ceux dont la foi augmente quand Ses versets leur sont récités et qui en tout s’en remettent à Lui.  Ceux qui sont assidus à la prière et qui donnent en aumône une partie des biens que Nous leur avons accordés. Les voilà les véritables croyants auxquels une place de choix auprès de leur Seigneur sera réservée ainsi qu’une rémission et une généreuse récompense ! » ; S13V27 à 28 (2)

 

Une âme apaisée

 

Celui qui a un cœur sain a également une âme apaisée. C’est l’âme du croyant qui s’est repenti. Il maîtrise ses passions à travers les prescriptions de Dieu. Il a consolidé son cœur pour qu’il ne succombe pas aux insufflations de Satan.

Dieu dit « Quant à toi ô âme désormais apaisée ! Retourne auprès de ton Seigneur, satisfaite et agréée ! Sois désormais du nombre de Mes serviteurs et sois la bienvenue dans Mon Paradis ! » S 89 V27-30 (3)

Pour que le coeur soit sain il faut qu’il suive le droit chemin. Mais comment l’éclairer ?

 

Les éléments qui éclairent le cœur

 

La prière

 

D’après Abou Malik al Ash’ari (ra), le Prophète (saws) a dit “la prière est une lumière” (Muslim)

 

Adh-dhikr

 

Dieu dit “O croyants! Invoquez souvent le Nom de Dieu ! Glorifiez Le, matin et soir. C’est Lui qui prie pour vous ainsi que Ses anges afin de vous faire passer des ténèbres à la lumière.” S33V41-42

 

S’éloigner au maximum des péchés et des turpitudes

 

D’après Hudhayfa ibn al Yaman, le Prophète (saws) a dit “les péchés assaillent successivement les cœurs les uns après les autres. Chaque cœur qui les accepte, sera marqué d’une tâche noire. Et chaque cœur qui les rejette sera marqué d’une tâche blanche jusqu’à ce que les cœurs deviennent de deux sortes. Un cœur obscur, noirci et enflé comme un cruchon usé qui ne connaît aucun bien et ne rejette aucun mal car il ne réagit qu’à ses désirs. Et un cœur clair qu’aucun péché n’atteindra préjudiciablement tant que les cieux et la terre persisteront.” (Mouslim) (4)

 

Les effets du cœur sain

 

Quand le cœur est sain, la miséricorde domine. L’homme ressent de la compassion et partage la douleur de celui qui souffre. L’âme apaisée est protégée de la haine car le cœur n’est pas corrompu par les maladies. (5)

Abdallah ibn ‘Amr rapporte: “on a dit “O Envoyé de Dieu ! Quel est le meilleur des hommes ? Il a répondu: tout homme au cœur makhmoum et à la langue véridique. On lui dit “l’homme à langue véridique d’accord nous connaissons mais que signifie au cœur makhmoum ? Il dit: c’est le cœur pur et pieux où il n’y a ni péché, ni injustice, ni ressentiment, ni jalousie.” (Ibn Majah) (6)

 

Conséquence de la haine

 

Ibn ‘Abbas rapporte que le Prophète (saws) a dit “voulez vous que je vous indique quels sont les pires d’entre vous ? Ceux sont ceux qui s’installent en souillure, flagellent leurs serviteurs et s’interdisent le secours. Voulez vous que je vous indique qui sont pires ? Ceux qui détestent les gens et qui sont détestés. Voulez vous que je vous indique qui sont pires encore. Ceux qui n’acceptent ni trébuchement ni excuse et qui ne pardonnent pas un péché. Voulez vous que je vous indique qui sont pires encore ? Ceux dont on n’attend aucun bien et dont on n’est pas rassuré de leur mal.” (at-Tabarani) (7)

Tout cela sont des exemples d’états de haine quand il s’aggrave et se déchaine. Les disputes détruisent la foi, la bonté et la paix. La haine entraîne à d’autres péchés comme le mensonge, etc. (8)

 

Satan sème la discorde

 

Satan s’emploie à développer de l’animosité dans les cœurs afin que les personnes se disputent, commettent des péchés. Le Prophète (saws) a dit “Satan a perdu définitivement l’espoir d’être adoré par les orants dans la presqu’île arabique, mais il ne désespère pas de semer la discorde entre eux.” (Mouslim). (9)

 

Les éléments pour éviter la haine

 

L’ interdiction de rompre les liens avec les gens

 

Le Prophète (saws) a dit “ne rompez pas vos liens, ne tournez pas le dos les uns aux autres, ne vous haïssez pas mutuellement, ne soyez pas jaloux les uns des autres, soyez des serviteurs de Dieu et des frères. Il n’est pas permis à un musulman de rompre avec son frère plus de trois jours.” (Al Boukhari)

 

Trois jours: le délai maximum

 

Le Prophète (saws) a dit “le croyant n’a pas le droit de rompre avec son frère plus de trois jours. Il doit après trois jours le rencontrer et le calmer. Si son frère lui rend le salut, ils bénéficieront tous les deux de la rétribution de la réconciliation. S’il ne rend pas le salut, il encourt tout seule le péché et celui qui a pris l’initiative de saluer se déliera de la rupture.” (Abou Daoud)

 

Conséquence de l’injustice faite à son frère

 

Le Prophète (saws) a dit “celui qui doit une injustice envers son frère, portant sur un bien de ce monde ou sur tout autre chose est tenu de la réparer aujourd’hui, avant qu’il n’y ait ni dinar ni dirham dans la vie future. Car on prendra de ses bonnes actions, s’il y a suffisamment de quoi réparer son injustice. S’il n’y en a pas il assumera une partie des péchés de sa victime.” (al Boukhari) (10)

 

Trois personnes dont la prière ne s’élève pas

 

Le Prophète (saws) a dit “il y a trois hommes dont la prière ne s’élève pas plus d’un empan au dessus de leurs têtes. Un homme qui dirige la prière en commun pour un groupe qui détestent sa direction. Une femme qui passe la nuit alors que son mari est courroucé contre elle. Deux frères qui ont rompu leurs liens.” (Ibn Majah)

 

L’animosité n’est pas pardonnée par Dieu

 

Le Prophète (saws) a dit “ les œuvres sont exposées devant Dieu chaque lundi et jeudi. Ce jour là Dieu pardonne à tout individu qui ne Lui associe rien sauf à l’homme qui est en animosité avec son frère. Dieu dira : laissez ces deux là jusqu’à ce qu’ils se réconcilient.” (Mouslim) (11)

 

Le pardon

 

Celui qui refuse d’accepter les excuses de son frère commet un grand péché. Le Prophète (saws) a dit “celui qui n’accepte pas les excuses présentées par son frère aura à sa charge un péché semblable à celui du percepteur d’une dime illégale.” (Ibn Majah) Il dit également “celui qui reçoit des excuses et ne les accepte pas n’accèdera pas au Bassin.” (at-Tabarani) (12)

Celui qui ne veut pas pardonner à son frère, Dieu les jugera dans l’Au delà. Soit Il rendra justice à la victime ou bien Il le contentera jusqu’à ce qu’il pardonne à celui qui l’a opprimé.

 

L’interdiction de la calomnie

 

La calomnie fait partie des grands péchés. C’est le pire des mensonges. Le Prophète (saw) a dit à ses compagnons “savez vous quelle est auprès de Dieu la pire forme d’usure (ar-riba) ? La pire forme d’usure pour Dieu c’est la violation de la réputation d’un individu musulman, puis le Prophète (saws) récita le verset “ceux qui offensent injustement les croyants et les croyantes se chargent d’une infamie et d’un péché notoire.” S al Ahzab V58 (Abou Ya’la)

Il existe des sanctions immédiates pour certains faits de calomnie. Mais le châtiment dans l’au delà sera encore plus douloureux. (13)

 

Conséquences de la calomnie

 

Le Prophète (saw) a dit “celui qui évoque chez une personne un défaut qu’elle n’a pas, uniquement pour la dénigrer, Dieu le gardera dans le feu de l’Enfer jusqu’à ce que s’épuise ce qu’il a dit sur cette personne.” (at-Tabarani) (14)

Dieu dit “ceux qui aiment que la turpitude se répande parmi les croyants subiront un châtiment douloureux en ce monde et dans la vie future. Dieu sait et vous, vous ne savez pas.” (S an-Nour V19)

Dieu souhaite que l’on cache les défauts des autres même s’ils sont réels. (15) La médisance amène à la haine est cela est dangereux. L’interdiction de la calomnie protège et empêche les séparations et les disputes. (16)

 

Plusieurs éléments permettent d’endurer face à la calomnie

 

Tout vient de la volonté de Dieu

 

Le croyant ne doit pas oublier que ce qui se passe dans ce monde provient de la volonté de Dieu.

 

La récompense divine à celui qui pardonne

 

Il doit penser à la récompense que Dieu donne à celui qui pardonne. « Le mal est rétribué par un mal identique. Tandis que le salaire de celui qui pardonne et qui réconcilie appartient à Allah. Certes Il n’aime pas les injustes ».(S La concertation V40)

 

Le pardon éclaire le cœur

 

Il doit réfléchir au fait que pardonner aura des conséquences positives sur son cœur.  Il ne va pas développer de haine envers l’autre.  Dieu met dans le cœur de celui qui pardonne de la fierté.

 

Penser au Prophète (saws)

 

Penser au Prophète (saws) qui n’a jamais cherché à se venger de ses ennemis ou d’une injustice qu’il a subi.

 

Patienter

 

Il doit patienter face à une injustice et se rappeler que Dieu aime les patients et le récompensera. « Soyez patients, car Allah est avec les patients » S3 V146 Cette patience va fortifier sa foi et dominer son âme.  Dieu dit : « Rend le mal par le bien ; tu transformeras ainsi un ennemi avéré en un ami intime. Seuls les gens patients peuvent y parvenir. Seuls ceux qui ont un haut rang peuvent y parvenir ». (S Les Versets détaillés V 33-35) (17)

 

Un cœur sans haine permet d’avoir un bon comportement. De pouvoir faire preuve de miséricorde. Mais il faut faire un nettoyage de son cœur pour éliminer les maladies qu’il contient. Faire un bilan de soi même afin de se réformer. 

 

Références
1) Al Ghazzali, Mohammed, L’éthique du musulman: les fondements de la morale, traduction M. Fateh, éditions al Qalam, Paris, France, 2016, 1ère édition, page 111
2) Institut Européen des Sciences Humaines, Les maladies du cœur: symptômes et remèdes, éditions Bayane, Paris, France, 2014, 1ère édition page 20
3) Ibid, page 23
4) Mahassine, Omar, La voie de la spiritualité: une lecture cohérente de l’Islam, édition Maison d’Ennour, Paris, France, 2018, 1ère édition, pages 40-42
5) Al Ghazzali, Mohammed, L’éthique du musulman: les fondements de la morale, traduction M. Fateh, éditions al Qalam, Paris, France, 2016, 1ère édition, page 111
6) Ibid, page 112
7) Ibid, pages 115-166
8) Ibid, page 112
9) Ibid, page 113
10) Ibid, page 114
11) Ibid, page 125
12) Ibid, page 115
13) Ibid, page 117
14) Ibid, page 117
15) Ibid, page 117
16) Ibid, page 118
17) havre de savoir, article 20 bonnes raisons de patienter face à la calomnie, 2012

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Dans la même catégorie :

La calomnie et la médisance

La calomnie et la médisance

La calomnie et la médisance font partie des péchés qui se sont tellement développés dans la société qu’ils sont devenus banaux. Mais qu’est ce que la calomnie ? Quelle est la différence avec la médisance ? quelles sont les conséquences de ses péchés ?  ...

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Restons en contact !

Les dernières publications

poème la croyance en Allah (swt)

poème la croyance en Allah (swt)

  Lorsqu’on prononce la shahada Cela signifie qu’on croit en Allah (swt). Il (swt) nous a créés dans le but de L’adorer Et surtout de ne rien Lui associer. Mais nous ne pouvons pas adorer, aimer notre Créateur Sans Le connaître à travers Ses Noms et Ses Attributs...

A la rencontre de Mohammed (saws)

A la rencontre de Mohammed (saws)

"A la rencontre de Mohammed", un livre que je vous recommande. Il est facile à lire, simple à comprendre, autant pour les jeunes que les adultes.    L’auteur, Omar Sulaiman, évoque la vie du Prophète (saws) sous un angle particulier, très intéressant. Il a évoqué...

al Hassan al Basri : un homme qui mettait en pratique

al Hassan al Basri : un homme qui mettait en pratique

Al Hassan al Basri fait partie des tabi'ines. Mais qui est-il ? Qu'a t-il de particulier qui le distingue d'autres tabi'ines ? Comment a-t-il été utile à la communauté ?    Ses origines   Al Hassan al Basri est né à Médine en l’an 28 de l’hégire pour...